Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Revue de la semaine: Hakainde Hichilema parle des prêts chinois

Haikande Hichilema parle des prêts chinois
Le président zambien Haikinde Hichilema s'exprimant lors d'un événement du Council on Foreign Relations à New York le 13 décembre 2022. Image via CFR.
  1. Hakainde Hichilema parle des prêts chinois à la Zambie: Il a fait valoir que le problème de la Zambie n’était pas de contracter des prêts chinois pour ces infrastructures, mais plutôt que son prédécesseur avait contracté des prêts pour des projets routiers qui ne créaient pas de revenus. Au lieu d’éviter les prêts chinois, son gouvernement travaille désormais avec la Chine sur l’approvisionnement en énergie durable, qui fournira une double source de revenus. Tout en alimentant l’industrialisation du pays, elle permettra également à la Zambie de vendre de l’électricité aux pays voisins :
    « Il est important de comprendre comment [la dette chinoise en Zambie] a été acquise. Dans l’ensemble, elle était liée au développement des infrastructures. La Zambie a-t-elle besoin de développer ses infrastructures ? Oui. Absolument oui.Lire plus
  2. Le Zimbabwe interdit l’exportation de lithium brut:  Avec l’entrée en vigueur, ce mardi 20 décembre 2022, de l’interdiction de l’exportation du lithium brut, le Zimbabwe met à nouveau sous pression les opérateurs chinois qui exploitent dans le pays.
    En juin dernier, le gouvernement avait sommé Zhejiang Huayou d’intégrer la construction d’une usine de traitement et de transformation de lithium dans son projet de développement de la mine d’Arcadia. Le ministère zimbabwéen des mines précise tout de même que la directive ne concerne pas les entreprises qui sont en train de construire des usines de traitement.Lire plus
  3. Un accord de deux milliards de dollars entre la Tanzanie et deux entreprises chinoises: Mardi 21 décembre 2022, la Tanzanie et les compagnies chinoises CCECC and CRCC ont signé un contrat de deux milliard de dollars pour la construction du dernier tronçon de la ligne ferroviaire à écartement standard qui va relier le port de Dar-es-Salam à Mwanza au bord du lac Victoria.D’un coût total de 10 milliard de dollars, la Tanzanie cherche toujours les financements pour finaliser tout le projet. Il faut préciser que les compagnies chinoises ne seront uniquement chargées de la construction et non du financement.Lire plus
  4. Tournée africaine de Janet Yellen en janvier: Quelques jours seulement après avoir conclu un sommet avec les dirigeants africains, l’administration Biden tient sa promesse d’envoyer davantage de hauts fonctionnaires sur le continent.La première est la secrétaire au Trésor Janet Yellen, qui se rendra au Sénégal, en Zambie et en Afrique du Sud du 17 au 28 janvier. Il faut s’attendre à ce que Mme Yellen dénonce fermément les pratiques des prêts chinois, en particulier lors de son séjour en Zambie, le pays le plus endetté envers la Chine sur son itinéraire.Lire plus
  5. Yutong Bus et Shaanxi Automobile intéressés par le marché algérien: C’est l’annonce faite par le chargé d’affaires de l’ambassade de Chine en Algérie, Qian Jin. L’annonce a été faite lors d’une interview accordée au médias algérien Echorouk et relayé par leurs confrères de Algerie 360. Les deux constructeurs suivent de près le développement de l’industrie automobile algérienne qui attire de plus en plus des constructeurs européens et asiatiques.L’Algérie attire davantage les investissements venant de Chine avec qui elle a récemment signé un deuxième accord de partenariat stratégique quinquennal.Lire plus

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.