Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Revue de la semaine : Le Maroc achète des drones Wing Long II chinois

Des pilotes marocains en formation Chine sur le Wing Loong II
Des participants devant un drone Wing Loong de fabrication chinoise exposé lors du salon aéronautique de Dubaï, aux Émirats arabes unis. KARIM SAHIB / AFP
  1. Un député congolais accuse la Chine « d’être le fabricant du Covid-19 »: Le 12 Octobre, le député congolais Eliezer Thambwe, membre de la coalition parlementaire du président congolais, Felix Tshisekedi, a accusée « d’être la source du Covid, d’en être les fabricants et qu’ils ne devaient pas l’imposer aux autres ».Lire plus
  2. Le Maroc a acheté des drones chinois Wing Loong II: Le Maroc a acheté un nombre non spécifié de drones Wing Loong II de fabrication chinoise. Les avions télécommandés ont une capacité de reconnaissance et de frappe et sont une mise à niveau du précédent drone Wing Loong. Le Maroc possède déjà quatre de ces anciens modèles et des technologies similaires provenant d’Israël et de la Turquie.Lire plus
  3. L’Éthiopie inaugure un nouveau musée des sciences construit par la Chine: Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a inauguré la semaine dernière un nouveau musée des sciences construit par la Chine à Addis-Abeba.Il a déclaré que le musée « offre aux jeunes et aux moins jeunes un lieu de recherche, d’exploration, d’innovation et d’invention » et a salué la façon dont il a été « construit en peu de temps ». Lire plus
  4. Huawei va construire le système de surveillance électronique des frontières au Nigéria: Huawei va construire un nouveau système de surveillance électronique par satellite le long de certaines sections de la frontière nigériane, longue de 5 000 kilomètres, dans le but d’endiguer le flux d’immigrants illégaux et de détecter rapidement les menaces pour la sécurité.Lire plus
  5. La Sicomines de nouveau sur la sellette en R.D.Congo: La Sicomines, joint-venture entre le gouvernement congolais et un consortium d’entreprises chinoises dont Sinohydro, née à la suite du contrat « mines contre infrastructures » signé en 2008, est de nouveau sur la sellette, selon ce que rapporte Jeune Afrique.  Cette fois-ci c’est la toute puissante inspection générale des finances, dépendant directement de la présidence congolaise, qui a décidé de suspendre toutes les exonérations fiscales sur les importations de la Sicomines.Lire plus
  6. Des analystes chinois prévoient une hausse des prix du cuivre en raison de la grève en Afrique du Sud a ralenti le trafic ferroviaire et portuaire: 76 000 travailleurs de l’entreprise publique de logistique Transnet ont débrayé lundi en raison d’un conflit salarial et les acheteurs de cuivre craignent que les expéditions vers la Chine via le port de Durban ne ralentissent, ce qui limiterait davantage l’offre. Les expéditeurs ont déjà signalé des retards dans les cargaisons de minerai de fer à destination de la Chine.Lire plus
  7. L’armée américaine a accordé une dérogation à Lockheed Martin Corporation lui permettant de reprendre les livraisons de l’avion de combat F-35, même si celui-ci contient de petites quantités de cobalt transformé en Chine et provenant probablement de la République démocratique du Congo: Un aimant contenant du cobalt chinois a été trouvé sur l’avion, ce qui a incité l’armée à interrompre toutes les livraisons de l’avion jusqu’à l’obtention de la dérogation de samedi.Les lois sur les marchés publics du Pentagone interdisent l’inclusion de tout matériau fabriqué en Chine dans les systèmes d’armes avancés comme le F-35.Lire plus

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.