Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Une autre usine chinoise de lithium voit le jour au Zimbabwe

Usine chinoise lithium Zimbabwe
Image via @ZimGvt_NDS1 on X.

Les derniers essais sont en cours dans une nouvelle usine chinoise de traitement du lithium située dans l’est du Zimbabwe, à environ 150 km à l’est d’Harare.

Lorsqu’elle sera pleinement opérationnelle, la nouvelle usine pourra produire 300 tonnes par jour de concentrés de lithium qui seront renvoyés en Chine pour y être raffinés et utilisés pour fabriquer des batteries pour les véhicules électriques et d’autres appareils électroniques.

Elle est la quatrième unité de traitement de lithium à ouvrir au Zimbabwe après Huayou Cobalt à ArcadiaChengxin Lithium à Sabi Star mine. En novembre dernier, Le groupe minier chinois Sinomines, opérateur de la mine de lithium de Bikita au Zimbabwe, mettait en service son unité de production de spodumene de lithium

POURQUOI C’EST IMPORTANT: Le Zimbabwe progresse dans la chaîne de valeur des batteries pour véhicules électriques plus rapidement que tout autre pays d’Afrique subsaharienne, en grande partie grâce aux investissements des sociétés minières chinoises qui y ont déjà construit plusieurs concentrateurs de lithium. Ce qui se passe au Zimbabwe remet en cause le narratif américain selon lequel les sociétés minières chinoises n’ajoutent pas de valeur aux matières premières avant de les exporter.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.