Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Les non-dits des échanges commerciaux entre la Chine et l’Ouganda

échanges commerciaux Chine Ouganda
L'ambassadeur de Chine en Ouganda, Zhang Lizhong, a présenté aux médias l'état actuel des relations entre les deux pays le 29 mars 2024. Image via Xinhua.

Les échanges commerciaux entre la Chine et l’Ouganda ont plus que doublé au cours des dix dernières années, passant de 600 millions de dollars à 1,3 milliard de dollars, selon Zhang Lizhong, ambassadeur de Chine en Ouganda.

Si ces chiffres sont incontestablement encourageants, ils cachent un problème beaucoup plus profond dans les relations commerciales bilatérales : des pays africains comme l’Ouganda achètent beaucoup à la Chine, mais ne lui vendent pas grand-chose en retour.

Sur les 1,3 milliard de dollars d’échanges bilatéraux entre ces deux pays, les exportations ougandaises vers la Chine n’ont représenté que 70 millions de dollars.

La situation de l’Ouganda est loin d’être unique. En 2022, le Kenya a importé pour 6,55 milliards de dollars de produits chinois et vendu 235 millions de dollars à la Chine en retour.

La dynamique est la même dans tous les pays africains, à l’exception d’une poignée d’entre eux, qui n’exportent pas de produits de base de grande valeur comme le pétrole, le cuivre et le cobalt.

Les dirigeants ougandais sont tout à fait conscients du problème et ont à plusieurs reprises appelé la Chine à faire davantage pour ouvrir ses marchés et résoudre l’énorme déséquilibre commercial.

« Ce sur quoi nous devons insister, c’est sur l’accès au marché. La Chine devrait ouvrir son marché aux produits africains, ce qui profiterait à l’Afrique et aboutirait à une situation gagnant-gagnant pour les deux parties, étant donné que l’Afrique importe déjà beaucoup de Chine », a déclaré le président Yoweri Museveni au vice-premier ministre chinois Liu Guozhong au début de l’année.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: La réduction du déséquilibre commercial entre la Chine et la plupart des pays africains sera probablement l’une des principales priorités du sommet du Forum sur la coopération sino-africaine, qui se tiendra cette année à Pékin. Les Chinois se sont déjà engagés à acheter davantage de produits agricoles africains, mais cela ne suffira pas à combler la différence.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.