Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Revue de la Semaine : Monta-engil signe un accord de 450 millions sur le corridor de Lobito

Monta-engil signe un accord de 450 millions sur le corridor de Lobito
  1. Alger signe un deuxième partenariat stratégique quinquennal avec Pékin: Les ministres algériens et chinois des affaires étrangères, Ramtane Lamamra et Wang Yi, ont signé, selon le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, un partenariat stratégique quinquenal allant jusque 2026. C’est le deuxième accord de partenariat stratégique signé entre les deux pays après celui de 2014. Selon le ministère algérien des affaires étrangèresce plan vise « la poursuite de l’intensification des contacts et de la coopération entre l’Algérie et la Chine dans tous les domaines, dont l’économie, le commerce, l’énergie, l’agriculture, les sciences et technologies, l’espace, la santé et la culture, outre le renforcement de l’harmonisation des stratégies de développement entre les deux pays »: Lire plus
  2. Le Portugais Mota-Engil, co-propriété du chinois CCCC,  signe un accord de 450 millions de dollars avec Luanda pour le transport dans le corridor de Lobito: Le gouvernement angolais a signé un accord de 450 millions de dollars avec le groupe d’infrastructure portugais Mota-Engil pour gérer le rail et la logistique dans le corridor de transport de Lobito, qui relie le port de Lobito à la zone minière dans le sud de la République démocratique du Congo.Le consortium formé par Mota-Engil, Trafigura et le belge Verictus avait remporté cet appel d’offre en juin 2022 devant le consortium chinois mené par Citic (China International Trust and Investment Corporation), China Railway Group, et Sinotrans, à la grande surprise des observateurs: Lire plus
  3. Un responsable de la Banque Populaire de Chine appelle les pays endettés à plus de transparence: Alors que la controverse enfle sur le rôle des bailleurs de fonds chinois dans les crises successives de la dette des pays du Sud, la Chine s’habitue à son nouveau rôle de financier mondial. C’est l’une des conclusions d’un discours très révélateur de Jin Zhongxia, directeur du département international de la Banque populaire de Chine et membre du China Finance 40 Forum, un groupe de réflexion économique. Le discours contient plusieurs informations intéressantes sur les processus d’endettement en Afrique et reconnaît avec une franchise peu commune que « les créanciers Chinois n’ont aucune expérience préalable des restructurations de dette à grande échelle. » Il a également appelé à une plus grande transparence parmi les pays débiteurs (un peu ironique vu l’affection des prêteurs chinois pour les clauses de confidentialité) : Lire plus
  4. Une partie du contrat du SGR Kenyan publiée: Le nouveau ministre kenyan des Transports, Kipchumba Murkomen, a ébranlé l’establishment politique de Nairobi ce week-end en publiant les premiers détails sur le prêt controversé de plusieurs milliards de dollars accordé par la Chine pour la construction du chemin de fer à écartement standard (SGR).M. Murkomen a tweeté dimanche qu’il avait fourni les documents aux chefs de la majorité au Sénat et à l’Assemblée nationale, tout en fournissant aux médias des copies de quatre accords de prêt de la China EximBank.Il est important de noter, cependant, que Murkomen n’a pas publié le contrat en soi, mais plutôt un ensemble de quatre accords de prêt. Lors d’une récente interview télévisée, le ministre des transports a déclaré qu’il s’efforçait toujours d’obtenir une copie du contrat qu’il envisageait de partager avec le public: Lire plus
  5. Des films chinois en langues africaines sur les télévisions africaines: C’est le projet de la China Central Radio and Television (CCTV), la chaine publique chinoise qui va présenter 17 films chinois, doublés en langues locales africaines dans 14 pays africains. Ce projet est lancé conjointement par CCTV et quatorze télévisions nationales africaines, dont celles d’Ouganda, du Kenya, du Burundi et de Madagascar.Ce projet est aussi l’occasion pour Pékin de faire la promotion de son modele de développement. C’est comme ça qu’un film comme 十八洞村 (Shibadong Village) qui raconte la lutte contre la pauvreté d’un petit village dans la province du Hunan, a été projetée en première en Ouganda, au Kenya et au Rwanda: Lire plus

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.