Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Un groupe portugais lié à la Chine va gérer le corridor de Lobito

Monta-engil signe un accord de 450 millions sur le corridor de Lobito

Le gouvernement angolais a signé un accord de 450 millions de dollars avec le groupe d’infrastructure portugais Mota-Engil pour gérer le rail et la logistique dans le corridor de transport de Lobito, qui relie le port de Lobito à la zone minière dans le sud de la République démocratique du Congo.

Le consortium formé par Mota-Engil, Trafigura et le belge Verictus avait remporté cet appel d’offre en juin 2022 devant le consortium chinois mené par Citic (China International Trust and Investment Corporation), China Railway Group, et Sinotrans, à la grande surprise des observateurs.

Avec ce choix, Luanda diversifiait la gestion du corridor de Lobito en accordant la gestion du chemin de fer de Benguela au consortium européen de Mota-Engil et la gestion du port de Lobito au consortium chinois CITIC/Shandong Port Group.

Cependant cette diversification ne réduit que très légèrement la part chinoise dans le contrôle du corridor de Lobito car Mota-Engil qui participe à 49.5 % dans le consortium, est détenu en partie par China Communications Construction Co. (CCCC) qui détient 23% des parts du groupe.

Globalement, bien qu’ayant perdu l’appel d’offre de la gestion du chemin de fer de Benguela, en ce qui concerne le corridor de Lobito dans son ensemble, la participation chinoise est largement significative.

Pour Pékin, l’objectif de ce développement est de soustraire une partie des exportations des minerais de la RDC et de la Zambie au port sud-africain de Durban qui subit des interruptions fréquentes.

LECTURE RECOMMANDÉE

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.