Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Des films chinois en langues africaines sur les télévisions africaines

Appel à collaboration entre Nollywood et le cinéma chinois
L'affiche du film "My African bride" sorti en janvier 2022 en Chine.

C’est le projet de la China Central Radio and Television (CCTV), la chaine publique chinoise qui va présenter 17 films chinois, doublés en langues locales africaines dans 14 pays africains.

Ce projet est lancé conjointement par CCTV et quatorze télévisions nationales africaines, dont celles d’Ouganda, du Kenya, du Burundi et de Madagascar.

Ce projet est aussi l’occasion pour Pékin de faire la promotion de son modele de développement. C’est comme ça qu’un film comme 十八洞村 (Shibadong Village) qui raconte la lutte contre la pauvreté d’un petit village dans la province du Hunan, a été projetée en première en Ouganda, au Kenya et au Rwanda.

On retrouve aussi sur la liste, des films comme « Mon épouse africaine » qui relate le voyage d’une femme africaine dans le village de sa belle-famille chinoise.

Des initiatives qui contribuent à un rapprochement culturel avec l’Afrique. Un rapprochement souhaité par plusieurs intellectuels en Chine au delà des relations économiques et politique.

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.