Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Joao Lourenço aux Etats-Unis pour discuter du corridor de Lobito

Joao Lourenço aux Etats-Unis pour discuter du corridor de Lobito
Le président angolais João Lourenço rencontrera le président américain Joe Biden le 30 novembre 2023 pour discuter, entre autres, du projet de modernisation du corridor de Lobito. LUDOVIC MARIN / AFP

Le président angolais João Lourenço doit rencontrer son homologue américain, Joe Biden, à la Maison Blanche demain jeudi 30 novembre 2023, où les deux hommes devraient discuter de la poursuite du développement du corridor de Lobito.

Les États-Unis et l’Union européenne se sont déjà engagés à verser au moins 250 millions de dollars pour la construction d’un nouveau chemin de fer reliant la ceinture de Cooper de la Zambie à la voie ferrée existante qui traverse l’Angola jusqu’à la ville portuaire atlantique de Lobito.

Les autorités américaines affirment que le nouveau corridor comprendra également des développements en matière de télécommunications et d’énergie verte le long du trajet.

Le projet est largement considéré comme faisant partie de la réponse des États-Unis et de l’UE à l’initiative chinoise Belt and Road, mais malgré les accents de rivalité entre grandes puissances, le sujet n’a pas suscité beaucoup d’attention dans les médias chinois.

Il est donc intéressant de noter qu’une chaîne WeChat en langue chinoise très populaire en Afrique a révélé quelques informations sur la façon dont les parties prenantes chinoises perçoivent l’initiative menée par les États-Unis :

À court ou moyen terme, ce corridor pourrait devenir une solution alternative pour les sociétés minières chinoises basées en République démocratique du Congo et en Zambie.

Mais l’auteur ne semble pas trop s’inquiéter de l’impact à long terme du chemin de fer sur les intérêts miniers chinois, étant donné qu’aucun des pays occidentaux ou africains concernés par le corridor de Lobito ne dispose de capacités de traitement des minerais dignes de ce nom.

Jusqu’à ce que cela se produise, le corridor de Lobito ne présente aucun risque pour la domination minière chinoise dans la région, car la majeure partie de la production de la Zambie et de la RDC devra toujours être acheminée vers la Chine pour y être raffinée.

Lire l’article complet sur la page WeChat de Congo Online (en chinois)

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.