Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

L’ambassadeur d’Ouganda en Chine veut plus d’investissements chinois

L'Ouganda traduit ses documents fiscaux en Chinois
Image d'illustration: L'ambassadeur de Chine en Ouganda, Zhang Lizhong, s'entretenant avec le président Yoweri Museveni. Image via la présidence ougandaise.

À l’occasion de la célébration du soixantième anniversaire des relations diplomatiques entre la Chine et l’Ouganda, Oliver Wonekha, ambassadrice de l’Ouganda en Chine, a invité les entreprises chinoises à venir investir en Ouganda.

Elle a lancé cet appel durant la conférence sur la promotion des investissements, du commerce et du tourisme organisé dans la province du Shandong à l’occasion des 60 ans des relations sino-ougandaises.

La province du Shandong est connue pour son industrie pétrochimique, agricole et son industrie textile. Et madame Wonekha espère convaincre certains à investir en Ouganda.

En septembre dernier, le président ougandais avait échangé avec Xue Bing, l’envoyé spécial de la Chine pour la corne de l’Afrique, sur l’éventualité de relancer un projet d’une usine d’engrais de 620 millions de dollars.

Depuis un certain temps, plusieurs provinces chinoises s’activent autour des relations sino-africaines et prennent des initiatives afin de booster leurs relations commerciales avec l’Afrique.

Plus de détails à lire sur Softpower News (en anglais)

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.