Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Xue Bing parle d’engrais en Ouganda avec Museveni

Xue Bing parle d'engrais en Ouganda avec Museveni
Le président ougandais Yoweri Museveni a rencontré l'envoyé spécial de la Chine pour la Corne de l'Afrique au State House à Entebbe. Image via UBC TV Ouganda.

Xue Bing, l’envoyé spécial de la Chine pour la Corne de l’Afrique, a achevé vendredi en Ouganda une tournée dans quatre pays de la région, après avoir rencontré le président Yoweri Museveni à Entebbe.

On s’attendrait à ce qu’une personne occupant le poste de Xue informe le président Museveni de ses projets ou du point de vue de la Chine sur la manière de résoudre la reprise des combats en Éthiopie, les différends sur le Nil entre les pays de la Corne de l’Afrique ou l’escalade de la crise alimentaire dans la région.

Mais visiblement, cela n’a pas été le cas. Au lieu de cela, Xue aurait accepté la demande du président Museveni de relancer le projet d’engrais Osukuru, financé par la Chine à hauteur de 620 millions de dollars, dans la ville rurale de Tororo, dans l’est du pays.

Selon le média Chimp Reports, M. Xue a également discuté de la mise en place de projets de culture de bambous et de champignons en Ouganda, ainsi que de la nécessité d’établir des vols passagers et commerciaux directs entre les deux pays.

Ces questions sont louables et sans doute importantes pour le président Museveni. Ce qui est inhabituel, cependant, c’est que ce genre de choses est généralement traité par l’ambassadeur et non par un envoyé spécial pour une région en proie à des troubles. 

Mais le désir de M. Xue de favoriser un engagement économique plus étroit entre la Chine et les différents pays de l semble faire partie d’une stratégie plus large que Mohammadbagher Forough, chercheur à l’Institut allemand d’études mondiales et régionales de Hambourg, appelle « la sécurité par le développement ».

L’idée est qu’au lieu de s’enliser dans la médiation des conflits (comme le ferait habituellement un envoyé spécial régional), Xue tente d’agir en tant que négociateur de haut niveau pour apporter de l’argent et un engagement plus profond dans la Corne de l’Afrique, dans l’espoir que le développement économique conduise à une plus grande stabilité.

LECTURE RECOMMANDÉE :

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.