Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

RDC: au moins 4 ressortissants chinois tués par des miliciens dans le nord-est

chinois tués ituri Congo
Photo d'illustration: Exploitation chinoise à Mongbwalu, en Ituri dans l'Est de la RDCongo

Au moins quatre ressortissants chinois ont été tués mercredi 3 juillet 2024 matin dans une attaque lancée par des miliciens contre un site minier en Ituri, province riche en or du nord-est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de sources locales.

Plusieurs Congolais auraient également été tués ou blessés dans cette attaque, attribuée par certaines de ces sources au groupe armé Codéco (Coopérative pour le développement du Congo), milice affirmant défendre les intérêts de la tribu Lendu face à une tribu rivale, les Hema.

Les attaques de sites et convois miniers sont fréquentes en Ituri ainsi que plus au sud, dans l’autre province aurifère du Sud-Kivu, où les mineurs chinois sont nombreux. Les conflits autour de l’or sont aussi récurrents entre les populations locales et les exploitants chinois.

« Il y a eu incursion des Codéco dans le site minier des Chinois » non loin de la localité d’Abombi, dans le groupement (entité administrative) de Wazabo du territoire de Djugu, en Ituri, a déclaré à l’AFP le député provincial Jean-Pierre Bikilisende.

« Nous avons un premier bilan provisoire de quatre Chinois tués et deux éléments FARDC (armée congolaise) blessés », a-t-il ajouté.

Vital Tungulo, un notable du secteur de Banyali-Kilo, dans lequel se trouve Abombi, a quant à lui indiqué que « six ressortissants chinois, deux militaires congolais et deux civils » avaient été tués.

Le chef du groupement de Wazado était injoignable mercredi après-midi, mais celui du groupement voisin de Benjamakusa, Dieudonné Mombiani, parlait lui aussi de « six Chinois » tués, de même que leurs « gardes du corps ». « D’autres personnes ont été kidnappées, nous ne savons pas si elles sont vivantes », a-t-il ajouté.

L’ambassade de Chine en RDC n’avait pu être jointe immédiatement mercredi.

Parmi les provinces les plus troublées de l’Est congolais, l’Ituri est notamment le théâtre d’un conflit entre milices communautaires, dont la Codéco, qui a provoqué la mort de milliers de civils et des déplacements massifs de populations.

Elle est aussi dans sa partie sud la cible d’attaques de civils menées par les ADF (« Forces démocratiques alliées »), groupe affilié à l’organisation jihadiste État islamique, qui sévit également dans le nord de la province voisine du Nord-Kivu.

jjp/at/mbb/blb

© Agence France-Presse

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.