Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Au prochain FOCAC la Tanzanie espère signe de nouveaux accords avec la Chine

Tanzanie Focac Chine partenariats
Image d'archive de la présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan. AFP.

Au prochain forum sur la coopération entre la Chine et l’Afrique(FOCAC) qui se tiendra en septembre prochain à Pékin, la présidente tanzanienne espère signer de nouveaux accords de partenariats et de financement avec la Chine.

Selon le ministère tanzanien des affaires étrangères, la mission officielle du ministre tanzanien des affaires étrangères en Chine la semaine passée, en préparation de la visite de la présidente Samia Suluhu, a permis à la Tanzanie de solides garanties à la signature de nouveaux accords bilatéraux entre les deux pays.

Citant le patron de la China’s International Development Cooperation Agency (CIDCA), Luo Zhaohui, qui avait rencontré le chef de la diplomatie tanzanienne à Pekin, il y a de « fortes probabilités » que des accords importants soient signés.

L’enthousiasme tanzanien correspond quelque peu à ce qui a été observé la semaine passée au Kenya et au Nigéria où des officiels ont confirmé des engagements fermes de Pékin de financer de grands infrastructures dans les deux pays.

À la différence du Kenya et du Nigéria, pour le cas tanzanien, les propos du patron de la CIDCA semblent confirmer une garantie chinoise dans ce sens. Selon les affaires étrangères tanzaniennes, Luo Zhaohui aurait déclaré : « Je peux vous assurer que nous financerons la prochaine phase de nos projets bilatéraux déjà en cours en Tanzanie, ainsi que les nouveaux projets stratégiques que vous avez demandés. ».

Il faut cependant noter que ni Luo Zhaohui ni la Tanzanie ne précisent la hauteur financière des accords qui seront signés ni les projets qui seront concernés.

Il faudra aussi prendre en compte la prudence actuelle de Pékin envers le financement de gros projets d’infrastructures en Afrique et rester prudent quant à la hauteur de ce qui pourrait être signé.

Depuis son accession au pouvoir, Samia Suluhu est en quête, sans succès, de financements chinois pour notamment lancer le projet du port de Bagamoyo. Projet pour lequel a manifesté certaines réticences. Le voyage de Samia Suluhu en Chine en novembre 2022 n’avait pas porté les fruits espérés.

Pour le moment, seul le chemin de fer du Tazara, qui revêt aujourd’hui une importance stratégique pour la Chine, semble être le projet majeur sur lequel la Chine compte investir de moyens importants en Tanzanie.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.