Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Le président égyptien Al-Sissy attendu en Chine cette semaine

Al-Sissy Egypte visite Chine
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi assiste à une réunion avec le secrétaire d'État américain et une délégation (sans photo) au Caire, le 6 février 2024. Mark Schiefelbein / POOL / AFP

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et les dirigeants des Emirats arabes unis, de Bahreïn et de Tunisie se rendront en Chine cette semaine, a annoncé lundi le ministère des Affaires étrangères à Pékin.

De mardi à dimanche, les dirigeants « effectueront des visites d’Etat en Chine et assisteront à la cérémonie d’ouverture de la 10e conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-Etats arabes », a déclaré une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying.

La délégation comprendra le roi de Bahreïn Hamad Ben Issa Al-Khalifa, le président tunisien Kais Saied et le président des Emirats arabes unis cheikh Mohammed ben Zayed al-Nahyane.

Le président chinois Xi Jinping participera à ce Forum et y prononcera un discours jeudi, a indiqué lors d’une conférence de presse à Pékin le vice-Premier ministre Deng Li.

Par ailleurs, il « s’entretiendra avec les quatre chefs d’État afin d’échanger des points de vue sur les relations bilatérales et les questions régionales et internationales d’intérêt commun », a précisé M. Deng.

Le forum cherchera à approfondir « le consensus entre la Chine et les pays arabes », a-t-il souligné. Il sera présidé par le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi et son homologue mauritanien Mohamed Salem Ould Merzoug.

– « Une seule voix » –

L’objectif est aussi de « parler d’une seule voix entre la Chine et les pays arabes sur la question palestinienne », selon le vice-Premier ministre.

La Chine soutient depuis des décennies la cause palestinienne.

Pékin milite traditionnellement pour une solution basée sur le principe de deux Etats, alors que le processus de paix israélo-palestinien est au point mort depuis 2014.

Définie par les Etats-Unis comme une rivale, la Chine a renforcé ces dernières années ses relations commerciales et diplomatiques avec le Moyen-Orient, dont une grande partie est traditionnellement sous influence américaine.

Pékin a ainsi supervisé et facilité le spectaculaire rapprochement diplomatique l’an passé entre deux grandes puissances régionales, l’Iran et l’Arabie saoudite.

Lors d’une tournée au Moyen-Orient en janvier, Wang Yi avait rencontré le président Sissi au Caire et estimé que les relations entre les deux pays avaient atteint leur « meilleur niveau ».

– Médiatrice –

La Chine cherche désormais à se positionner en tant que médiatrice dans le conflit entre le Hamas et Israël.

Le président chinois Xi Jinping a notamment appelé à une « conférence internationale de paix » pour résoudre le conflit.

En novembre, Pékin a accueilli une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne, de l’Indonésie, de l’Egypte, de l’Arabie saoudite et de la Jordanie pour des pourparlers ayant pour objectif une « désescalade » du conflit israélo-palestinien actuel.

L’attaque sur le sol israélien de commandos du Hamas infiltrés depuis la bande de Gaza a entraîné la mort de plus de 1.170 personnes, majoritairement des civils, selon un décompte de l’AFP réalisé à partir de données officielles israéliennes.

L’attaque du 7 octobre dans le sud d’Israël a fait plus de 1 170 morts, pour la plupart des civils, selon un décompte de l’AFP basé sur les chiffres officiels israéliens.

Les militants ont également pris 252 otages, dont 121 se trouvent toujours à Gaza, parmi lesquels 37 sont morts selon l’armée.

Ce jour-là, 252 personnes ont été emmenées comme otages dans le territoire palestinien.

Après une trêve en novembre ayant notamment permis la libération d’une centaine d’entre eux, 121 otages sont toujours retenus à Gaza, dont 37 sont morts, selon l’armée.

En réponse, l’armée israélienne a lancé une offensive tous azimuts dans le territoire palestinien, qui a fait au moins 35.984 morts, essentiellement des civils, selon le ministère de la Santé du Hamas, mouvement classé terroriste par Israël, les Etats-Unis ou encore l’Union européenne.

bur-oho-ka/roc

© Agence France-Presse

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.