Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Cérémonie de signature du nouveau contrat chinois en R.D. Congo

signature nouveau contrat chinois R.D. Congo
La cérémonie de signature du cinquième amendement à l'accord Sicomines à Kinshasha le 15 mars 2024. Image via Sicomines S.A. sur X.

Le président de la République démocratique du Congo, Felix Tshisekedi, a supervisé jeudi dernier à Kinshasa la cérémonie de signature du cinquième avenant au contrat lié un consortium d’entreprises chinoises et le gouvernement congolais pour l’exploitation du cuivre et cobalt congolais en échange d’infrastructures. C’est le contrat qui donna naissance à la joint-venture de la Sicomines.

La dernière révision de l’accord controversé marque un certain progrès pour M. Tshisekedi, qui avait depuis 2021 appelé à la révision de contrat qu’il estimait déséquilibré à l’égard de la RDC.

Selon les termes révisés, le montant à consacrer au financement des infrastructures en RD Congo est passé de 3 milliards de dollars à 7 milliards de dollars. Un premier décaissement de plus de 700 millions de dollars de ce nouveau financement sera effectué ce mois-ci pour des travaux routiers d’urgence à Kinshasa et dans d’autres régions.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: Felix Tshisekedi a fait de la révision de l’accord « ressources contre infrastructures », initialement signé en 2008 avec un consortium chinois comprenant des entreprises telles que Sinohydro et China Railway Engineering, l’un des principaux objectifs de sa présidence. La cérémonie de signature n’a pas fourni de nouveaux détails sur l’accord révisé, puisque l’inspection générale des finances de la République démocratique du Congo et la Sicomines avaient annoncé séparément en janvier les grandes lignes de l’accord modifié.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.