Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Trois suspects arrêtés pour le meurtre d’un chinois en Angola

Suspects arrêtés meurtre chinois Angola
Vidéo de surveillance de trois assaillants attaquant un Chinois dans un entrepôt à Luanda, en Angola. Image diffusée par la page WeChat de Chinese Culture Travel in Angola.

Trois hommes ont été arrêtés vendredi pour le meurtre d’un ressortissant chinois lors d’un braquage en plein jour perpétré deux jours plus tôt dans la capitale Luanda.

Le crime brutal a été filmé par une caméra de surveillance et rappelle de manière sinistre les dangers auxquels les Chinois vivant en Afrique peuvent parfois être confrontés. Les communautés chinoises en Afrique ne sont toutefois pas impuissantes face à ce défi, car nombre d’entre elles ont créé leurs propres organisations et réseaux de sécurité.

Mercredi dernier, peu avant 8 heures du matin, un Chinois qui travaillait comme chef de la sécurité dans un entrepôt du quartier chinois de la banlieue de Viana, à environ 30 km à l’est du centre de Luanda, est arrivé au travail. Les images de surveillance ont montré que peu après son arrivée, l’homme a été attaqué par trois assaillants, qui l’ont maintenu au sol et l’ont étranglé jusqu’à ce que mort s’ensuive. Ils ont ensuite forcé le coffre-fort et se sont enfuis en taxi avec l’argent qu’il contenait.

Deux des agresseurs seraient des Angolais employés à l’entrepôt et le troisième serait un étranger.

Vers 13 heures, un appel a été lancé à la section de Viana de l’Association angolaise de sécurité chinoise, dont certains membres se sont précipités sur les lieux avec le personnel de l’ambassade de Chine pour aider la police angolaise à enquêter sur le crime.

Dans les 48 heures, les trois suspects ont été capturés par la police angolaise, qui a pu les localiser en retrouvant le taxi qu’ils avaient utilisé pour s’enfuir.

ORGANISATIONS DE SÉCURITÉ CHINOISE EN AFRIQUE : L’Association angolaise de sécurité chinoise a été créée par la communauté chinoise locale en 2016 et compte actuellement au moins dix branches dans le pays. L’organisation aide la communauté chinoise à assurer sa sécurité en effectuant des patrouilles de sécurité, en répondant aux urgences et en fournissant toute sorte d’assistance aux entreprises et aux particuliers chinois.

Cette organisation et plusieurs autres en Afrique s’inspirent d’une organisation de sécurité beaucoup plus ancienne en Afrique du Sud, le Centre de coopération entre la communauté chinoise et la police, créé en 2004.

Ces organisations témoignent d’une initiative remarquable de la part des communautés chinoises en Afrique pour répondre de manière proactive aux défis sécuritaires. En Afrique du Sud, l’organisation compte 14 antennes réparties dans tout le pays, qui fournissent diverses formes d’assistance aux Chinois en un clin d’œil. Lorsque des Chinois sont victimes d’un crime, le personnel de ces organisations se précipite sur les lieux pour aider les victimes et soutenir la police locale dans ses enquêtes.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.