Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Coréens et Chinois main dans la main dans le lithium au Maroc

Coréens et Chinois main dans la main dans le lithium au Maroc

Le 24 Septembre 2023, le géant coréen des batteries électriques, LG Chem annonçait un partenariat avec la filiale du géant chinois minier chinois Zhejiang Huayou Cobalt, Yoshan, pour la construction des usines de traitement et fabrication des matériaux pour les batteries des véhicules électriques au Maroc et en Indonésie.

Au Maroc, LG Chem et Youshan, construiront entre autre une usine de cathodes de lithium-phosphate-fer (LFP), qui devrait entrer en production d’ici 2026 et produira 50.000 tonnes de cathodes LFP. Avec ce projet le coréen LG, qui jusque là produit essentiellement des batteries de Nickel-Cobalt-Manganèse (NCM), fera son entrée dans le marché des batteries à lithium et fer.

Les batteries LFP sont de plus en plus prisées par l’industrie automobile car ils offrent une alternative qui réduit la dépendance de l’industrie automobile au cobalt dont la R.D.Congo domine la production mondiale avec 73% du cobalt mondial.

Les deux partenaires devraient aussi construire, d’ici 2025, une autre usine de conversion de lithium au Maroc.

Ces partenariats entre chinois et coréen, révèlent la grande difficulté qu’auront les Etats-Unis et leurs alliés à convaincre leurs entreprises à se dissocier de la Chine. Le secteur privé occidental et des pays alliés, ici la Corée du Sud, semblent réticent à s’aligner derrière les considérations géopolitiques.

La Corée du Sud est devenue depuis peu un pôle d’attraction pour les investissements chinois dans l’industrie des véhicules électriques. La Chine a investi des milliards de dollars dans l’industrie coréenne des VE dans l’espoir de se frayer un chemin sur le marché américain.

En s’installant et en investissant au Maroc, qui comme la Corée du Sud, a des accords de libre-échange avec l’Union européenne et les États-Unis, les entreprises chinoises espèrent contourner les restrictions américaines (Inflation Reduction Act), et avoir un accès direct au marché européens et américains.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.