Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Lutte sino-australienne pour une mine de fer au Cameroun

Chine Australie mine fer Cameroun

La société australienne Sundance Resources a intenté un procès à la société chinoise basée en Australie, AustSino, pour malversations et corruption dans l’acquisition du projet minier Mbalam-Nabeba, à la frontière du Cameroun et de la République du Congo.

Le procès a donné lieu à des accusations étonnantes, notamment que le litige pourrait être associé à la mort « dans des circonstances mystérieuses » d’un ancien ministre camerounais des mines. 

Sundance accuse son ancien partenaire AustSino d’avoir utilisé des informations privilégiées communiquées dans un contexte de confidentialité pour acquérir illégalement le projet Mbalam-Nabeba.

Le litige a débuté en juin 2021 après qu’AustSino se soit associée à la société financière BestWay, basée à Hong Kong, pour signer un protocole d’accord avec le Cameroun en vue de la construction d’un chemin de fer et d’un terminal minéralier au port de Kribi dans le cadre du projet Mbalam-Nabeba.

En décembre 2020, la République du Congo a décidé de retirer à Sundance ses droits miniers et de les céder au consortium Sangha Mining-BestWay.

Le Cameroun a fait de même en 2021, avant d’annoncer en février 2022 qu’il autoriserait d’autres entreprises chinoises à rejoindre le consortium AustSino-BestWay pour développer le projet.

POURQUOI C’EST IMPORTANT : Ce différend fait partie de plusieurs conflits entre des sociétés minières chinoises et australiennes en Afrique centrale et occidentale autour du minerai de fer, dont un autre autour de l’énorme mine de Simandou en Guinée.

Elle révèle aussi la complexité des rapports entre les sociétés minières australiennes et chinoises en Afrique. Alors qu’elles sont à couteaux tirés en RDC (lithium), en Guinée, au Cameroun et au Congo-Brazzaville, elles sont tout de meme partenaires au Zimbabwe et en Namibie sur des projets de lithium.

LECTURE RECOMMANDÉE :

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.