Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Du fer camerounais vers la Chine

Signature de la convention entre Sinosteel Cam et le gouvernement camerounais le 6 Mai 2022. Photo @Ecomatin.net

La compagnie d’Etat chinoise Sinosteel Ltd. a finalement obtenu des autorités camerounaises le permis d’exploitation du fer sur le site minier de Lobe, dans le sud-ouest du Cameroun.

Avec des réserves de 632 millions de tonnes, Sinosteel qui compte investir 675 millions de dollars sur le projet, entend produire 10 millions de tonnes de fer et 4 millions de tonnes de concentrés par an durant les cinquante prochaines années. Le gouvernement camerounais s’attend à près de 38 millions US$ de revenus par an.

Après la Guinée avec le projet Simandou, le Cameroun devient une autre source d’approvisionnement en fer pour la Chine qui multiplie les initiatives visant à réduire sa dépendance au fer australien.

Avec le site situé dans la région de Kribi, près du port portant le même nom, Sinosteel ne devrait en principe pas rencontrer les obstacles que connaissent Shandong Weiqiao et Chinalco en Guinée en terme d’évacuation des minerais.

LECTURE RECOMMANDÉE