Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Huawei dans le viseur de Washington en Afrique

Huawei ICT Competition Afrique
DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

L’expansion de Huawei en Afrique est décidement mal vécue par Washington. Partenaire et équipementier de plusieurs opérateurs de téléphonie en Afrique, Huawei est présenté par les autorités américaines comme un danger à la souveraineté digitale des états qui décident de faire affaire avec le géant Chinois.

La sous-secrétaire américaine, Wendy Sherman n’a pas hésité à le rappeler lors de sa tournée africaine. De passage en Angola où elle a visité le siège de l’entreprise américaine Africell qui vient de s’installer à Luanda, elle a reitéré les critiques du gouvernement américain contre Huawei : « Il ne s’agit pas de faire de l’ombre à Huawei. Nous avons été très directs. Nous pensons que lorsqu’un pays choisit Huawei, il renonce potentiellement à sa souveraineté. Ils remettent leurs données à un autre pays. »

Des propos qui n’ont pas fait manquer de réagir Pékin qui a accusé Washington de « intention malveillante de contenir la Chine et de semer la discorde dans la coopération Chine-Afrique »

Partenaire de plusieurs gouvernements africains, Huawei est l’un des principaux rouages de la route de la soie numérique que la Chine déploie en Afrique. En Afrique du Sud, en Éthiopie, au Kenya, en Angola, au Sénégal et ailleurs sur le continent, il fournit des équipements et construit des infrastructures numériques.

Cependant, les critiques du gouvernement américain à l’encontre de Huawei ne saurait simplement être balayé d’un revers de main sur fond de rivalité sino-américaine sans considérer le précédent concernant le siège de l’union Africaine construite par la Chine

LECTURE RECOMMANDÉE

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.