Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Le parlement Ougandais a mis fin à l’enquête sur le contrat de l’aéroport d’Entebbe avec la China Exim Bank.

Image d'archive de Joel Ssenyonyi, député de l'opposition qui a dirigé l'enquête parlementaire sur l'aéroport d'Entebbe en Ouganda. Sumy SADURNI / AFP

L’enquête parlementaire sur le contrat de prêt de 200 millions de dollars conclu par le gouvernement ougandais avec la Banque Exim de Chine pour l’agrandissement de l’aéroport international d’Entebbe est désormais close.

Le député de l’opposition Joel Ssenyonyi (photo), qui a mené l’enquête, a déclaré qu’il était trop tard pour rectifier l’accord et ses nombreuses « mauvaises » conditions sans soumettre le pays à des « conséquences désastreuses ».

Mais Ssenyonyi a clairement indiqué qu’il n’était pas du tout content et a déclaré que le ministre des Finances Matia Kasija et d’autres responsables devraient être poursuivis et emprisonnés pour avoir accepté de nombreuses clauses du contrat qui désavantageaient l’Ouganda.

« Dans d’autres pays, M. Kasaija aurait dû démissionner hier », a-t-il déclaré.

L’annonce de Ssenyonyi que l’enquête est maintenant terminée met fin à une lutte acharnée de 6 mois entre le parlement, le gouvernement et les médias au sujet du prêt controversé qui a relancé le débat sur les prêts prédateurs chinois en Afrique.

LECTURE RECOMMANDÉE

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.