Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

La flotte de pêche chinoise sur les côtes africaines

Depuis plusieurs années déjà, médias internationaux, ONG africaines et internationales sonnent l’alarme sur l’impact des activités de la pêche industrielle illégale, non régulée et incontrôlée sur les côtes africaines et de leur impact économique et sociale sur les pays affectés.

Le Ghana, la Gambie, le Sénégal, La Guinée sur la côte atlantique perdent près de 2.3 milliards de dollars par an. Sur les côtes de l’océan indien, le Kenya, le Mozambique ou encore Madagascar voient des communautés entières sombrer dans la pauvreté et dans la misère. 

Parmi les pays impliqués dans cette activité, on y trouve la Grèce, l’Italie ou encore le Portugal. De tous ces acteurs, la Chine demeure sans conteste le plus grand. La flotte de pêche lointaine chinoise est la plus grande au monde, près de 3000 selon les chiffres officielles et 16000 selon des ONG internationales.

Julien Daudu, chargé de plaidoyer et de programme au sein de l’ONG britannique Environmental Justice Foundation, nous parle du rapport qu’ils ont publié concernant les activités illégales des navires de pêche chinois en Afrique. 


Notes de l’émission :

À propos de Julien Daudu :

Julien Daudu est chargé de plaidoyer et de programme pour l’Afrique de l’Ouest et centrale pour Environmental Justice Foundation (EJF). Au sein d’EJF, il prend part à des enquêtes et des actions de plaidoyers liées aux océans, ainsi que formule et contribue à la mise en œuvre de projets dans plusieurs pays. Julien Daudu travaille sur les questions liées à la pêche – et plus particulièrement la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) – depuis près d’une décennie et dans un large éventail de zones géographiques.