Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

China Non Ferrous Metal Mines relance la mine de cuivre de Luanshya en Zambie

China Non Ferrous Metal Zambie Luanshya
Le président zambien Hakainde Hichilema (extrême droite) lors du lancement des travaux de drainage du puit 28 de la mine de Luanshya par la CNMC, jeudi 11 avril 2024. Crédit Photo: Compte X du président zambien.

Après avoir acquis 80% de la Luanshya Copper Mines, qui est devenu par la suite CNMC Luanshya Copper mines, le chinois CNMC avait décidé d’injecter 500 millions de dollars pour sa relance après 22 ans de suspension. L’investissement a permis notamment le lancement, ce jeudi 11 avril 2024, des travaux d’évacuation d’eau qui avait inondé la « mine 28 » de Luanshya.

L’évacuation des eaux devrait permettre la relance de la mine qui pourrait produire jusqu’à 40.000 tonnes de cuivre et créer 3.000 emplois directs selon le président Hakainde Hichilema qui a participé au lancement des travaux.

La Zambie espère accroitre sa production de cuivre pour atteindre les 3 millions de tonnes de cuivre d’ici les dix prochaines années et compte notamment sur la relance des projets comme celui de Luanshya.

Travaux de drainage du puit 28 de la mine de cuivre de Luanshya en Zambie

Ces dernières années elle a connu une chute de production considérable. En 2023 elle a produit 682.000 tonnes en 2023 contre 838.000 tonnes en 2020. Un ralentissement de la production qui intervient sur fond de crise économique et de crise énergétique qui impacte l’industrie minière.

CNMC, qui est l’un des principaux exploitant minier dans le pays, annonçait en mars dernier sa volonté de réduire sa production de cuivre de sa fonderie de Chambishi suite à la faible fourniture en énergie électrique.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.