Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Le semi-marathon de Pékin dans la controverse

L'athlète chinois He Jie WILLIAM WEST / AFP

Quatre marathoniens, les kenyans Robert Keter et Willy Mnangat, l’éthiopien Dejene Hailu, ainsi que le chinois He Jie, sont au coeur d’une énorme controverse à la suite de ce qui semble être une victoire arrangée du chinois He Jie, lors du semi-marathon de Pékin organisé le 14 avril 2024 à Pekin.

Dans une vidéo devenue depuis virale, on y voit les trois athlètes africains, pourtant devant, ralentir et faire signe au chinois He Jie de les dépasser afin de finir premier. He Jie est le champion en titre du semi-marathon des derniers Jeux asiatiques de 2023 qu’il avait remporté en 1 heure 3 minutes 44 secondes.

La situation a suscité un énorme débat sur les réseaux sociaux chinois où les internautes critiquent ce qui semble avoir visiblement été une course truquée.

Dans une interview accordée à BBC Africa Sport, le kenyan Willy Mnangat a déclaré qu’ils avaient été recrutés en tant que meneurs d’allure pour aider He Jie à battre son propre record.

Les organisateurs du marathon et la Beijing Sports Bureau (Le bureau des Sports de la ville de Pékin) ont décidé d’ouvrir une enquête.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.