Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Les bus électriques chinois prennent leur marque en Afrique

bus électriques chinois Afrique
Un bus électrique est vu à Addis-Abeba, en Éthiopie, le 26 mars 2024. (Xinhua/Michael Tewelde)

Les bus électriques chinois gagnent du terrain en Afrique et sont désormais présents dans plusieurs pays du continent. Importés ou montés sur place, les bus chinois séduisent dans plusieurs pays qui y voient des options moins coûteuses pour introduire des moyens de transports non-polluants dans les transports publics.

Au Rwanda, la compagnie kenyane BasiGo qui importe des bus électriques de Chine, en collaboration avec trois compagnies de transport rwandais, offre ses services dans la capitale Kigali.

Au Kenya, BasiGo qui a récemment reçu un investissement de 3 millions de dollars USD du groupe CFAO, est l’un des principaux opérateurs des bus électriques du pays, avec des bus tous importés de Chine.

En Ethiopie, la compagnie chinoise Golden Dragon a installé une usine de montage de bus électriques en Ethiopie. Ces bus sont désormais utilisés dans le transport public dans la capitale Addis-Abeba.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: Ces initiatives permettent à la Chine de se présenter comme le partenaire qui accompagne l’Afrique dans son processus de décarbonisation en lui offrant des solutions abordables et concrètes qui rencontrent aussi ses besoins en développement.

C’est un narratif qui qui permet aussi à Pékin de se protéger des critiques des pays africains envers les plus grands pollueurs, mais sans pourtant citer la Chine.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.