Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Tshisekedi promet 7 milliards de dollars du contrat de la Sicomines

Le contrat chinois amendé en R.D. Congo
Le président de la République démocratique du Congo, Felix Tshisekedi, lors de sa prestation de serment au Stade des Martyrs à Kinshasa, le 20 janvier 2024. Arsene MPIANA MONKWE / AFP

Félix Tshisekedi a prêté serment ce week-end pour un second mandat de cinq ans, après une victoire écrasante en décembre lors d’une élection que nombre de ses opposants considèrent comme volée.

Le président a prêté serment samedi devant une foule nombreuse au Stade des Martyrs, emblématique de Kinshasa. Dans son discours, il a déclaré que des milliards de dollars seraient bientôt disponibles grâce à la renégociation de l’accord controversé avec la Chine sur l’exploitation du cuivre et du cobalt dont est issue la joint-venture Sicomines.

« Grâce à l’allocation prochaine des fonds de l’enveloppe obtenue dans le cadre de la renégociation du projet Sicomines et qui devrait atteindre un montant total de 7 milliards de dollars », a déclaré le président, sans donner plus de détails.

Depuis le début de son premier mandat il y a cinq ans, M. Tshisekedi se bat avec les partenaires chinois de la joint venture Sicomines pour restructurer l’accord qui, selon les critiques, sous-estime les réserves minérales connues et favorise donc injustement les investisseurs chinois.

Les efforts précédents pour renégocier ce contrat de plusieurs milliards de dollars ont largement échoué.

Ni la Sicomines ni l’ambassade de Chine à Kinshasa n’ont commenté les propos du président selon lesquels le contrat a été renégocié.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: Tshisekedi est entré en fonction en 2019, promettant de renégocier les accords miniers chinois qui ont été signés pendant le mandat de Joseph Kabila. Il n’a pas grand-chose à faire valoir pour ses efforts au cours de ses cinq premières années au pouvoir, de sorte que les 7 milliards de dollars auxquels il a fait référence samedi pourraient faire partie d’un effort visant à remodeler le scénario dans l’espoir de pousser les Sicomines à payer au cours de son second mandat (peu probable).

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.