Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

La Chine va imposer des restrictions sur l’exportation du graphite

Madagascar Mozambique profiter restrictions chinoises graphite
Le graphite est désormais le troisième minerai utilisé dans la fabrication des batteries de véhicules électriques dont la Chine va restreindre les exportations vers certains pays.

Le gouvernement chinois a annoncé qu’il allait bientôt restreindre les exportations de trois catégories de graphite, un composant essentiel des batteries de véhicules électriques et des centrales nucléaires, en représailles aux restrictions imposées par les États-Unis sur les ventes de matériel technologique aux entreprises chinoises.

Le ministère chinois du commerce et l’administration des douanes ont indiqué dans une déclaration commune vendredi que les nouveaux contrôles des exportations entreront en vigueur le 1er décembre et qu’ils ont été introduits pour des raisons de « sécurité nationale ».

Ces dernières restrictions sont similaires à celles imposées en août pour les métaux utilisés dans la fabrication des puces, le gallium et le germanium.

Si les autorités chinoises ont reconnu d’emblée que les nouvelles mesures relatives au graphite constituaient une réponse directe à la décision prise la semaine dernière par l’administration Biden de limiter les ventes de semi-conducteurs avancés aux entreprises chinoises, Pékin a également tenu à préciser que cette mesure ne s’inscrivait pas dans le cadre d’une tentative de militarisation de la chaîne d’approvisionnement en métaux pour batteries de véhicules électriques.

Ces assurances, cependant, ne seront probablement pas d’un grand réconfort pour les décideurs politiques et les constructeurs automobiles des pays du G7 qui s’inquiètent de plus en plus de la volonté de la Chine de tirer parti de sa position dominante dans l’extraction et le raffinage de minéraux essentiels utilisés pour fabriquer des batteries de véhicules électriques et d’autres technologies.

Comme beaucoup d’autres métaux et minerais de la chaîne d’approvisionnement des batteries de VE, la Chine est de loin l’acteur dominant dans le secteur du graphite, où elle produit 70 % de l’offre mondiale.

Réaction aux nouvelles mesures de contrôle des exportations de graphite par la Chine

  • TROUVEZ DE NOUVEAUX FOURNISSEURS : « Les marchés du graphite ont connu une offre excédentaire et une chute des prix, de sorte que les licences d’exportation n’ont pas de sens du point de vue du marché. Elles inquiéteront toutefois l’Occident et seront une aubaine pour les producteurs émergents en dehors de la Chine » – Andy Leyland, PDG de Supply Chain Insights (REUTERS)
  • PAS D’INTERDICTION TOTALE MAIS… : « Il serait audacieux de couper le monde du graphite parce que je pense que les Chinois savent que cela entraînerait l’arrêt des VE partout et créerait probablement une escalade plutôt qu’une désescalade de certaines des tensions commerciales en cours entre l’UE et la Chine, entre les États-Unis et la Chine » – Christopher Richter, directeur adjoint de la recherche chez CLSA à Tokyo (EURONEWS)
  • LES MESURES NE VISENT PAS LES ÉTATS-UNIS : « Je pense que la décision d’ajuster ces dispositions est uniquement basée sur le développement de l’industrie, sans aucune autre considération pour cibler une tierce partie. Nous devons tirer les leçons de l’expérience de la Chine avec les terres rares et ne pas les exploiter de manière excessive et les exporter à bas prix » – Sun Qing, président honoraire de l’Association chinoise de l’industrie du carbone (GLOBAL TIMES)

POURQUOI C’EST IMPORTANT: Les pays en développement qui exportent les minerais utilisés pour fabriquer les batteries des véhicules électriques pourraient tirer un grand profit de l’escalade des tensions dans la chaîne d’approvisionnement entre les pays du G7 et la Chine :

  1. Toute nouvelle restriction sur ces matières premières pourrait contribuer à stimuler les prix du graphite et d’autres minerais critiques, notamment le nickel, le cobalt et le lithium, qui ont tous été en perte de vitesse au cours de l’année écoulée.
  2. Les pays du G7 seront désormais plus déterminés à trouver d’autres fournisseurs pour ces métaux, ce qui pourrait entraîner de nombreux nouveaux investissements dans l’exploitation minière et le raffinage dans les pays disposant de réserves abondantes de ces métaux.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.