Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Les avancées sur la question de la dette des pays africains

Les avancées sur la question de la dette des pays africains
La directrice générale du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva (G) et Ajay Banga, président du Groupe de la Banque mondiale, participent à une conférence de presse lors des réunions annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et du Groupe de la Banque mondiale (GBM), à Marrakech, le 12 octobre 2023. FADEL SENNA / AFP

Lors des assemblées annuelles du Groupe de la Banque Mondiale et du Fond Monétaire Internationale qui se sont tenues au Maroc du 9 au 15 octobre 2023, la question de la dette de plusieurs pays africains était sur la table. Alors que certains avaient souhaité une approche globale de cette question, avec l’objectif de parvenir à annulation totale de l’ardoise des pays africains, le FMI a rejeté l’option d’emblée préférant une approche au cas par cas pour chaque pays.

L’opposition du FMI se justifie notamment par le contexte singulier de la dette de chaque pays concerné. La structure et les protagonistes de la dette de ces pays étant différents, une approche au cas par cas semble la plus appropriée au FMI.

Selon le FMI, huit pays d’Afrique subsaharienne sont actuellement confrontés à une grave crise financière et ont besoin d’une aide internationale pour restructurer leur dette. Parmi ces pays on retrouve la Zambie, le Ghana et l’Ethiopie qui avaient déjà entamé des discussions et obtenu quelques avancées avec leurs différents créanciers. Cependant, des mois après, la question semble toujours d’être définitivement réglée pour ces pays.

  • ÉTHIOPIE : Après avoir bénéficié d’un allègement de sa dette de la part de la Chine, l’Éthiopie renouvelle sa demande d’allègement similaire auprès d’autres créanciers, après que ses efforts aient été interrompus par une guerre civile qui a duré deux ans. La Chine aurait accepté de suspendre les paiements de la dette éthiopienne jusqu’en juillet 2024. (REUTERS)
  • ZAMBIE : La Zambie et ses créanciers bilatéraux ont convenu d’un protocole d’accord pour restructurer jusqu’à 6,3 milliards de dollars de dette, près de trois ans après la cessation de paiement du pays. Après la signature officielle du protocole d’accord, les conditions seront établies par le biais d’accords bilatéraux avec chaque créancier officiel, selon un communiqué du ministère des finances. (REUTERS)
  • GHANA : Le FMI espère que le Ghana pourra restructurer ses accords de dette avec ses créanciers bilatéraux dans les six à huit semaines à venir. Un tel accord avec le Club de Paris et la Chine – qui a été accusée de retarder les processus de restructuration – permettrait au FMI d’accorder un prêt de sauvetage de 3 milliards de dollars. (REUTERS)

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.