Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

L’Angola en quête d’investisseurs chinois pour ses blocs pétroliers

L'Angola en quête d'investisseurs chinois pour ses blocs pétroliers
L'ambassadeur d'Angola en Chine lors du forum sur le pétrole en Angola. Photo: Global Times

L’ambassade d’Angola en Chine a organisé ce lundi 7 août 2023, le « Angola Oil & Gas Business Forum 2023 ». Au cours de ce forum, l’Angola a annoncé de nouveaux appels d’offres pour 12 blocs pétroliers et gaziers majeurs situés dans les bassins de Kwanza et du Congo Onshore, avec un potentiel estimé à deux milliards et six milliards de barils respectivement.

L’évènement a attiré une centaine d’entreprises chinoises oeuvrant dans le secteur. Avec son immense pétrolier, l’Angola demeure une destination de choix sur le continent pour les compagnies pétrolières.

Au début et au milieu de la première décennie des années 2000, elle était l’un des principaux fournisseurs de pétrole à la Chine. Mais depuis que la Chine s’approvisionne essentiellement au moyen-orient et en Russie, l’Angola ne représente que 6.2% des importations chinoises de pétrole brute en 2022.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: L’évènement qui est une première en Chine pour l’Angola, vise à séduire des investisseurs chinois certainement rendus frileux par le président angolais Joao Lourenço qui, depuis son accession au pouvoir en 2017, s’est évertué à réduire l’influence chinoise dans le pays; le tout dans une volonté de réduire de diversifier les partenaires économiques de l’Angola et réduire sa vulnérabilité se réduire face à la Chine. Il faut rappeler que l’Angola est le pays africain le plus endetté vis-a-vis de la Chine avec près de 19.5 milliards de dollars à rembourser à ce jour sous forme de livraison de pétrole.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.