Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Pas d’obligation légale pour le Kenya de publier le contrat du SGR

Pas d'obligation légale pour le Kenya de publier le contrat du SGR
Image de archive de la Cour Suprême du Kenya a statué que le gouvernement n'a pas à publier le contrat avec la China Road and Bridge Corporation qui a été utilisé pour construire le Standard Gauge Railway. Simon Mania/AFP

La plus haute juridiction du Kenya a statué que le gouvernement n’était pas tenu de divulguer le contrat controversé du chemin de fer à écartement standard (SGR).

La décision de vendredi a annulé un arrêt de la Cour d’appel de 2020 qui affirmait que le gouvernement avait effectivement bafoué les lois sur la divulgation des marchés publics en refusant de publier les termes du contrat avec la China Export-Import Bank pour le chemin de fer d’une valeur de 3,6 milliards de dollars.

En vertu de la constitution, les contrats de passation de marchés avec les fournisseurs sont censés être mis à la disposition du public pour examen. Mais les juges ont accepté l’argument du gouvernement selon lequel le contrat négocié entre le Trésor national et la China Exim Bank, deux entités d’État, était un accord de gouvernement à gouvernement et n’était donc pas soumis aux mêmes exigences de transparence que celles auxquelles sont soumises les entreprises privées.

Cette décision constitue un revers majeur pour les militants de la société civile qui s’étaient battus pour obliger le gouvernement à rendre public le contrat, auquel s’opposaient à la fois l’administration précédente d’Uhuru Kenyatta et celle qui lui a succédé.

Cette décision libère M. Ruto de sa promesse de campagne de publier le contenu intégral des contrats de la CRBC.

En novembre dernier, le State House a publié une partie de l’accord, mais pas le contrat complet que les activistes réclamaient afin de déterminer si le Kenya a surpayé le projet et dans quelle mesure la corruption a joué un rôle.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: D’après ce que nous savons de ce contrat, la publication de son contenu intégral aurait probablement embarrassé les élites kenyanes, y compris le président Ruto, qui ont toutes participé à l’approbation de ce contrat sans appel d’offres, dont de nombreux analystes ont conclu qu’il n’était pas concurrentiel.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.