Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Le bras de fer entre la Gécamines et CMOC continue en RDC

R.D. Congo: Implications de la vente de Chemaf sur le marché du cobalt
Image d'illustration: Une installation de production de cobalt dans la ville de Lumbubashi, au sud de la RD Congo. SAMIR TOUNSI / AFP

Le bras de fer entre le chinois China Molybdenum (CMOC) et son partenaire, la compagnie minière nationale, Gécamines, continue en République démocratique du Congo.

La dispute porte sur les 7.6 milliard de dollars de redevances minières que la Gécamines réclame à CMOC sur la mine de Tenke Fungurume Mining.

Cliquez sur GECAMINES vs CMOC pour accéder au dossier complet sur cette dispute.

En début de semaine, Bloomberg a rapporté que 120.000 tonnes de cuivre et 12.500 tonnes de cobalt, le tout d’une valeur de 1.5 milliard de dollars, étaient bloqués à TFM. Le blocage fait suite à une interdiction d’exportation que la Gécamines a imposée sur CMOC, depuis juin dernier, tant que la dispute ne sera pas résolue.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: TFM représente 15% de la production mondiale de cobalt, ce blocage pourrait avoir des conséquences sur le marché international au moment où le stock accumulé de cobalt sera mis sur le marché. Plus la dispute continue, plus elle pose un risque considérable sur la stabilité d’un marché du cobalt déja instable. Une nouvelle équipe dirigeante a été mise en place, mardi 28 février, à la Gécamines, parviendra t-elle à trouver une solution avec CMOC? Time will tell.

Plus de détails à lire sur Bloomberg (en anglais)

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.