Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Comment la Chine est devenue le leader mondial des véhicules électriques

Comment la Chine est devenue le leader mondial des véhicules électriques

Alors que les industries automobiles occidentales tentent de trouver un moyen de découpler leurs chaînes d’approvisionnement du marché chinois des batteries, les analystes chinois ne semblent pas particulièrement inquiets. 

En fait, l’industrie des véhicules électriques est présentée comme une victoire nationale. C’est ce qui ressort clairement de cette conversation fascinante entre Yin Chengliang, expert en véhicules électriques et doyen de l’Institut de recherche en ingénierie automobile de l’université Jiao Tong de Shanghai, et Zhang Weiwei, universitaire de l’université Fudan qui s’impose comme un observateur nationaliste.

Leur longue conversation fournit des indices sur la façon dont la Chine a utilisé de vastes investissements multiplateformes et une planification industrielle sur au moins deux décennies pour construire son avance mondiale dans le domaine des véhicules électriques, et sur les raisons pour lesquelles il pourrait être difficile de l’imiter.

Pourquoi la Chine est confiante quant à son avance en matière de véhicules électriques :

LES COMPOSANTS : « D’ici 2021, on peut dire que le développement rapide des véhicules électriques se reflète dans les ventes totales de plus de 3,5 millions de véhicules, se classant au premier rang mondial pendant sept années consécutives. En ce qui concerne les « trois systèmes électriques » – batteries, moteurs et commandes électroniques – nous avons finalement réussi à créer des composants nationaux indépendants à partir de zéro […] Dans le domaine des batteries, nous sommes aujourd’hui le numéro un mondial, tant en termes de technologie que de volume. En outre, nous avons également fait de grands progrès dans les puces d’électrodes, l’IGBT (transistor bipolaire à grille isolée), la puissance et le contrôle électronique. Dans ce domaine, nous cessons enfin de dépendre des autres. »

LES STATIONS DE RECHARGE : « Jusqu’à présent, l’infrastructure de recharge publique a atteint plus de 2,2 millions d’unités, et presque toutes les familles qui achètent des voitures ont des connexions de recharge à la maison. Maintenant, fondamentalement, nos préoccupations concernant la charge de ces véhicules pour permettre un rendement maximal ont été lentement éliminées. »

LES INVESTISSEMENTS EN AMONT : « Les véhicules aux nouvelles energies ont placé tout le monde sur la même ligne de départ [et éliminé l’avantage historique de l’industrie automobile occidentale] Cette portion part de zéro, et tout le monde a besoin de mesures complémentaires et de soutien politiques. Les infrastructures, les stations de recharge, les mines de lithium, ainsi que l’arme magique de la Chine, les terres rares, sont autant d’avantages très importants dont nous disposons au départ. Ces choses doivent être gérées méthodiquement, sinon les terres rares seront creusées au hasard toute la journée, et à la fin, elles auront disparu.”

Si Yin n’a pas directement mentionné les récentes restrictions sur le commerce des supraconducteurs imposées par l’administration Biden, il a reconnu que la Chine est confrontée à des défis importants dans ce secteur.

Lisez la transcription complète de la conversation sur le site Guancha, ou regardez-la ici (tous deux en chinois).

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.