Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Le Ghana refuse d’intégrer les 2 milliards de Sinohydro dans le stock de sa dette

Le Ghana refuse d'intégrer les 2 milliards de Sinohydro dans le stock de sa dette
Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, au Sommet sur le financement des économies africaines, le 18 mai 2021 à Paris. Ludovic MARIN / POOL / AFP

En opposition aux recommandations de la mission du FMI dans le pays, le Ghana refuse d’intégrer les 2 milliards de prêts de Sinohydro dans le stock de sa dette.

La décision du gouvernement est motivée par la nature du prêt. En 2018, le gouvernement signait un accord « mines contre infrastructures » de 2 milliards USD avec le chinois Sinohydro, appelé le Master Project Support Agreement.

En échange de l’exploitation de la bauxite pendant 15 ans, Sinohydro financera et exécutera la construction de projets d’infrastructure dans tout le Ghana.

Le gouvernement ghanéen estime que l’intégration des 2 milliards dans le stock de sa dette rendra la dette du pays intenable en portant le ratio d’endettement du PIB à 80 %.

Plus de détails à lire sur Ghana Web (en anglais)

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.