Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

L’Ouganda annule un contrat chinois de 223 millions $

Le président ougandais annule le contrat de 223 $ M avec la China CAMC Engineering Company Limited qui, 3 ans après, n’a toujours pas fourni les équipements de distribution et de production électrique à la Uganda Electricity Transmission Company.

En 2019, la CAMC a été chargé d’acheter, de concevoir, de fournir, d’installer et de raccorder sept sous-stations.

Dans un courrier adressé à la compagnie nationale d’électricité, le président Museveni s’inquiète de la lenteur dans l’éxecution du projet et des coûts qui ont été exagérés : »Pourquoi le contractant n’a-t-il pas commencé à travailler depuis plus de deux ans ? Pourquoi accepter qu’un projet gouvernemental aussi crucial soit retardé aussi longtemps ?...On me fait comprendre que le coût du projet a été gonflé. China Energy (une autre entreprise chinoise) propose de réaliser le même projet avec des spécifications identiques, voire meilleures, avec une réduction de plus de 40 millions de dollars (145 milliards de shillings). Cette situation n’est pas acceptable. Comment les fonctionnaires du gouvernement s’entendent-ils avec les entrepreneurs pour gonfler les prix ?« 

Et depuis 2016, la China CAMC Engineering Company Limited a été placée sur la liste noire de la Banque Mondiale

Vous trouverez plus de détails sur cet article du Monitor (en Anglais)

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.