Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Le trafic du bois de l’Afrique de l’Ouest vers la Chine se porte bien

Les bois sénégalais atterrissent en Chine
Image d'illustration. Photo tiré du rapport de l'EIA

Dans son rapport du 18 Mai, l’Ong américaine Environmental Investigation Agency a publié les resultats de son enquête menée au Mali et en Afrique de l’Ouest qui est devenu le premier producteur mondial de bois rose. La faute à la demande chinoise dont l’industrie du luxe en est friand pour ses meubles de luxe.

Dans ce rapport, elle révèle que : »Entre janvier 2019 et décembre 2021, la Chine a importé des quantités massives de P. erinaceus de Sierra Leone (673 000 tonnes), du Ghana (260 000 tonnes), du Mali (232 000 tonnes) et de la Gambie (189 000 tonnes). »

Points clés du rapport

  • Alertes sur les chiffres des transactions : « Les écarts entre la quantité déclarée comme importée par la Chine et le Vietnam par rapport à la quantité déclarée comme exportée par les pays d’Afrique de l’Ouest sont importants et suscitent de sérieuses inquiétudes. Entre 2016 et 2020, les pays importateurs déclarent un total de 3,5 millions de tonnes (grumes et bois sciés) alors que les pays exportateurs déclarent 1,5 million de tonnes (grumes et bois sciés), soit un écart de près de 2 millions de tonnes. Les importateurs ont déclaré plus du double du poids déclaré par les exportateurs. »
  • Prédation de la forêt malienne : »Les forêts où P. erinaceus pousse naturellement au Mali sont situées dans les trois régions du sud, Kayes, Koulikoro et Sikasso. Selon les conclusions de l’EIA, les équipes d’exploitation forestière ont d’abord saccagé les forêts (zones de Sikasso, Bougouni et Yanfolila) situées à la frontière avec le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire dans la province de Sikasso, entre 2013 et 2015. Une fois les arbres commerciaux devenus rares, l’exploitation s’est déplacée vers le nord, vers les zones forestières de Koulikoro, Kita et Kangaba (région de Koulikoro) de 2015 à 2018. Depuis 2018, les escadrons forestiers se sont concentrés sur les dernières populations sauvages de P. erinaceus situées dans les régions maliennes limitrophes de la Guinée et du Sénégal, plus précisément dans les zones forestières de Kenieba, Didjan et Fadougou. »

Vous pouvez avoir accès à tout le rapport sur le site de l’EIA (en Anglais)

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.