Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Un projet sino-algérien de 7 milliard de dollars dans une mine de phosphate en Algerie

Un ouvrier charge des sacs de 100 kg d'engrais à base de chlorure de potassium sur un camion dans le parc industriel de Chearhan Salt Lake, à 60 km de la ville de Golmud, dans la province chinoise de Qinghai. AFP PHOTO/Peter PARKS

Les firmes chinoises Wuhan Engineering et Tian’An et les sociétés algériennes Manal et Asmidal, filiale de la compagnie d’Etat Sonatrach ont conclu un accord de partenariat pour la mise en place d’une joint-venture à majorité algérienne appelée « Algerian-Chinese Fertilizer Company ».

Ensemble, ils investiront 7 milliards de dollars américains dans l’exploitation de la mine de phosphate dans la région de Tebessa, pour produire près de 5.4 millions de tonnes d’engrais par an.

La Chine est le premier producteur, exportateur et consommateur mondial d’engrais. Avec des terres pauvres en phosphate, l’agriculture chinoise dépend fortement des engrais en phosphate pour améliorer sa production, la sécurité alimentaire étant un enjeu sécuritaire pour le pays .

En octobre 2021, des mesures ont été prises par les autorités chinoises pour ralentir l’exportation d’engrais et certains exportateurs ont simplement arrêté l’exportation du phosphate jusque juin 2022, afin de garantir de la demande du marché chinois.

Plus de détails sur le site de Algérie 360

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.