Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

La Chine et le Ghana signent un accord de coopération sur le nucléaire

Chine Ghana centrale nucléaire
Cérémonie de signature du protocole de collaboration entre la CNNC et la NPLG. Crédit photo: Citi Newsroom

La China National Nuclear Corporation Overseas Limited (CNNCOL) et Nuclear Power Limited Ghana (NPLG) ont signé un accord de coopération sur le développement de l’industrie nucléaire au Ghana.

L’accord signé le 23 avril 2024 à Accra porte sur un cadre de collaboration pour la construction d’un projet de centrale nucléaire HPR1000. À usage civil, la centrale devrait produire de l’électricité pour la consommation interne, le surplus réservé à l’exportation dans la région.

La construction de cette centrale nucléaire, la deuxième en Afrique après celle de Koeberg en Afrique du Sud, attirerait aussi l’intérêt d’autres pays tels que la France, les Etats-Unis ou la Russie.

En 2022, la CNNC avait entamé des discussions similaires avec les autorités de l’Etat de Kogi au Nigéria. La CNNC est aussi présente en Namibie, à travers sa filiale China National Uranium Corporation Limited, dans l’exploitation de la mine d’uranium de Rössing.

Dans le nucléaire civil, la Chine est déjà présente dans des partenariats portant notamment sur le renforcement des capacités et la formation avec d’autres pays comme l’Algérie et le Kenya.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.