Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Le Ghana a trouvé un accord avec ses créanciers

Le Ghana veut attirer davantage d'entreprises Chinoises
Image d'archive de Ken Ofori-Atta, ministre ghanéen des Finances. SAUL LOEB / AFP

Le Ghana a annoncé un accord avec ses principaux bailleurs de fonds qui reporterait les remboursements de prêts jusqu’en 2026. Le gouvernement indique également qu’il va conclure un accord avec les détenteurs d’euro-obligations en vue d’un nouvel accord sur une dette de 13 milliards de dollars contractée par le secteur privé.

S’exprimant lors du Forum économique mondial de Davos, le ministre des finances Ken Ofori-Atta a déclaré que l’accord permettrait au Ghana de faire une pause dans le service de la dette jusqu’à la fin de son accord avec le Fonds monétaire international en 2026.

Selon un accord finalisé la semaine dernière, le Ghana rembourserait ses 5,4 milliards de dollars de prêts bilatéraux en deux tranches. Le service de la dette prévu pour 2023 sera désormais payé en 2039 et 2040, tandis que les dettes arrivant à échéance en 2024 seront payées en 2040 et 2041.

M. Ofori-Atta a déclaré que cet accord « renforce la dynamique et la confiance » en vue d’un accord avec les créanciers privés. Le Ghana a réussi à obtenir un accord sur le traitement de la dette en un an environ, ce qui est le plus rapide jusqu’à présent dans le cadre commun du G20 pour le traitement de la dette.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: L’accord conclu avec le Ghana donne à ce pays un peu d’air frais. Toutefois, comme le président de la Standard Bank, Nonkululeko Nyembezi, l’a souligné à Davos, la dette souveraine est aujourd’hui le plus grand défi du continent et les accords pour des pays comme l’Éthiopie pourraient s’avérer plus difficiles.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.