Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Les américains veulent agir sur la chute des prix du cobalt

Les américains veulent agir sur la chute des prix du cobalt

Washington prend de plus en plus conscience que les prix très bas de certaines matières premières utilisées dans la fabrication des batteries des véhicules électriques confèrent à la Chine un avantage concurrentiel tout en mettant en péril la sécurité nationale des États-Unis.

Une surabondance massive de cobalt, de nickel et d’autres métaux utilisés dans les batteries des véhicules électriques a fait chuter les prix à leur niveau le plus bas depuis 52 semaines, ce qui est une excellente nouvelle pour les constructeurs automobiles et les consommateurs, mais terrible pour les sociétés minières occidentales privées qui cherchent à contester la domination de la Chine dans le secteur de ces minerais stratégiques.

Une commission bi-partisane du Congrès américain a reconnu le problème dans un rapport important qu’elle a présenté sur la manière de faire face à l’influence croissante de la Chine dans le monde.

La commission a recommandé au Congrès de créer une nouvelle « réserve de ressources résilientes » qui soutiendrait les compagnies minières américaines contre les fluctuations des prix de certains métaux stratégiques et les protégerait contre « l’utilisation par la Chine de sa position dominante dans les chaînes d’approvisionnement ».

Mais quelle que soit la législation adoptée par le Congrès américain, elle ne fera pas grand-chose à court terme pour enrayer la chute du prix du cobalt, qui vaut aujourd’hui moitié moins que l’année dernière à la même époque, en grande partie à cause d’une augmentation considérable de 144 % de l’offre des sociétés minières chinoises en République démocratique du Congo.

Alors que les sociétés minières chinoises, comme le géant du cuivre et du cobalt CMOC, n’ont pas expliqué pourquoi elles semblent agir contre leurs intérêts financiers en faisant baisser les prix, certains analystes pensent qu’elles tentent de renforcer leur position sur le marché.

« CMOC essaie-t-elle d’inonder le marché du cobalt afin de contrôler une plus grande part du marché et d’évincer les petits producteurs, ce qui lui permettrait de mieux contrôler les prix à moyen et à long terme ? C’est une possibilité », a déclaré à Reuters Jorge Uzcategui, analyste à la société de conseil Benchmark Mineral Intelligence.

Qu’est-ce qui fait chuter le prix du cobalt ?

  • L’AUGMENTATION DE LA PRODUCTION : Les sociétés minières chinoises en RDC ont augmenté leur production, inondant ainsi le marché. À elle seule, la CMOC devrait doubler sa production annuelle pour atteindre 54 000 tonnes de métal bleu. (REUTERS)
  • DE NOUVEAUX FOURNISSEURS : Si la RDC reste le principal producteur de cobalt, l’Indonésie est désormais le deuxième producteur mondial et représente 5 % de l’offre mondiale, dépassant à la fois l’Australie et les Philippines. (FINANCIAL TIMES)
  • STOCKPILING CHINOIS : La Chine profite de la faiblesse des prix pour alimenter ses stocks stratégiques avec des milliers de tonnes de cobalt. Cela pourrait indiquer que les producteurs chinois, dont beaucoup appartiennent à l’État ou sont influencés par lui, se coordonnent avec l’Administration nationale de l’alimentation et des réserves stratégiques pour maintenir les prix à un niveau bas afin de s’assurer que ces stocks sont remplis. (BLOOMBERG)

POURQUOI C’EST IMPORTANT: Les décideurs américains, en particulier au Congrès, s’inquiètent depuis des années de la domination de la Chine sur les chaînes d’approvisionnement des minerais stratégiques, mais n’ont jusqu’à présent pas réussi à mettre au point une solution de rechange viable.

Les recommandations de cette commission bipartisane du Congrès sont peut-être judicieuses, mais il faudra des années pour qu’elles passent le cap du processus législatif et deviennent réalité. D’ici là, les producteurs chinois renforceront probablement encore leur position sur le marché.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.