Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Les quelques rencontres bilatérales de Xi Jinping

Les quelques rencontres bilatérales de Xi Jinping
Le président chinois Xi Jinping avec le vice-président nigérian Kashim Shettima (en haut à gauche), le président kényan William Ruto (en haut à droite) et le secrétaire général des Nations unies António Guterres (en bas).

Le président chinois Xi Jinping a de nouveau multiplié les rencontres de haut niveau en marge du Forum « Belt and Road » mercredi.

Lors de sa rencontre avec le président kényan William Ruto, Xi s’est engagé à soutenir davantage les investissements au Kenya, ainsi que la coopération dans les secteurs du numérique et des énergies vertes. Cependant, jusqu’à présent, aucune mention n’a été faite du financement par la Chine de la prochaine phase du chemin de fer à écartement standard, que M. Ruto a appelé de ses vœux lors d’un discours très remarqué.

Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, était également présent pour le forum « Belt and Road », dans un contexte de quasi-coïncidence avec le veto controversé des États-Unis à la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur l’aide humanitaire à Gaza. M. Guterres s’est fait l’avocat d’une trêve dans le conflit pour permettre l’acheminement de l’aide.

Les médias d’État chinois ont souligné les relations étroites entre la Chine et l’ONU : « La Chine soutient le travail de l’ONU et de son secrétaire général, António Guterres, et est prête à renforcer la coopération avec les agences de l’ONU pour promouvoir le multilatéralisme, construire un monde multipolaire et rendre la gouvernance mondiale plus juste et équitable.

M. Xi a également rencontré le vice-président du Nigeria, Kashim Shettima. Le communiqué de presse de l’État a souligné que la Chine n’imposait pas sa volonté aux pays en développement et que la coopération Chine-Nigeria visait à « démocratiser les relations internationales et [à] sauvegarder les intérêts communs des pays en développement ».

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.