Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Beaucoup de chinois installés en Afrique ne veulent plus retourner en Chine

Beaucoup de chinois installés en Afrique ne veulent plus retourner en Chine
SEYLLOU DIALLO / AFP

L’article suivant a été publié sur Congo Daily (今日刚果), un canal WeChat pour la communauté chinoise expatriée en République démocratique du Congo. Le nom ou l’identité de l’auteur n’est pas connu. Ce qui rend cet article si intéressant, c’est qu’il reflète les opinions et les attitudes d’un certain segment de la population chinoise expatriée en Afrique, qui provient souvent de milieux ruraux économiquement défavorisés où elle n’a reçu qu’une éducation minimale. Il est très important de se rappeler que les opinions exprimées dans cet article ne représentent que celles de l’auteur et non celles des centaines de milliers de ressortissants chinois qui résident sur le continent. Veuillez cliquer ici pour consulter l’article original en chinois (中国男人在非洲务工,為啥有些人不愿意回国?).

Ces dernières années, les interactions entre la Chine et l’Afrique se sont multipliées et de nombreux hommes d’affaires chinois ont choisi d’investir en Afrique. L’Afrique a longtemps été associée à la pauvreté, mais ces dernières années, le nombre d’hommes chinois travaillant en Afrique a sensiblement augmenté. Après leur départ pour l’Afrique, la plupart d’entre eux choisissent d’y rester, de s’y marier et d’y fonder une famille.

Travailleurs chinois en Afrique

En raison d’une insuffisance en infrastructures, l’économie africaine peine à se développer. La sécurité est également un sujet préoccupant, avec de fréquentes flambées de violence et des taux de mortalité élevés dus à diverses épidémies.

Malgré ces défis, l’Afrique possède de riches ressources naturelles et une main-d’œuvre bon marché, ce qui a attiré l’attention de nombreux Chinois. La Chine a également aidé l’Afrique à construire des infrastructures, notamment des centrales électriques, des parcs textiles et des chemins de fer urbains. Cette coopération profite aux deux parties : La Chine accède aux ressources de l’Afrique, tandis que l’Afrique compte sur le soutien de la Chine pour son développement.

Selon les statistiques, plus de 100 000 Chinois adultes travaillent en Afrique. La vie en Afrique peut être assez rude, mais depuis quelques années, un nombre croissant de personnes choisissent de s’installer en Afrique. 

Réticence de retourner en Chine après avoir vécu en Afrique

En fait, trois raisons principales expliquent la réticence de (nombreux) Chinois d’Afrique à retourner en Chine :

  • Premièrement, ils sont respectés par les Africains. Avec le développement économique de la Chine, les revenus n’ont cessé d’augmenter, entraînant une hausse significative du coût de la main-d’œuvre pour les entreprises. Afin de réduire ces coûts, certaines entreprises choisissent d’installer des usines en Afrique. Cela permet non seulement d’augmenter les revenus de l’entreprise, mais aussi d’offrir de nombreuses possibilités d’emploi à la population locale en Afrique. Les salaires offerts aux Africains locaux sont bien plus élevés que la moyenne locale, ce qui fait que de nombreux Africains accueillent les Chinois et sont fiers de les épouser. Ce type de traitement est quelque chose dont ils ne peuvent pas bénéficier dans leur pays d’origine, ce qui incite de nombreux Chinois à rester à l’étranger.
  • Deuxièmement, le coût de la vie en Afrique est faible. De nos jours, de nombreuses personnes, que ce soit pour des raisons professionnelles ou personnelles, choisissent de travailler en Afrique. En Afrique, ils gagnent plus d’argent qu’en Chine, mais leurs coûts de vie sont relativement bas. Cela améliore considérablement leur qualité de vie. En Chine, l’achat d’une maison nécessiterait toute une vie d’économies, alors qu’en Afrique, c’est beaucoup plus facile. C’est aussi ce qui incite de nombreuses personnes à rester.
  • Enfin, le coût du mariage en Afrique n’est pas élevé. Les Africains ont une grande admiration pour les Chinois et de nombreux habitants sont fiers d’épouser des Chinois. Il est donc facile pour les Chinois installés en Afrique de trouver un conjoint. Ils n’ont pas besoin de dépenser une grosse somme d’argent pour le prix de la fiancée, qui est incroyablement élevé en Chine. Et dans certains cas, ils n’ont pas besoin de dépenser un seul centime s’ils ont des beaux-parents compréhensifs.


Dans l’ensemble, vivre en Afrique, en dehors de la chaleur et de l’éloignement, procure un sentiment de bonheur et de satisfaction. C’est pourquoi de nombreuses personnes choisissent de s’y installer.

Ce que la Chine a fait en Afrique

L’Éthiopie est un pays africain densément peuplé, mais son taux de chômage est très élevé, près de la moitié de ses citoyens n’ayant ni emploi ni source de revenus. La principale raison est le retard des industries éthiopiennes.

En 2008, profitant des Jeux olympiques de Pékin, les autorités éthiopiennes se sont rendues en Chine dans l’espoir d’obtenir de l’aide pour leur développement. La coopération a finalement été établie en 2015, conduisant à la construction du premier parc industriel éthiopien.

Ce parc abrite actuellement plus de 30 entreprises dans des secteurs tels que le ciment, la chaussure, l’assemblage automobile, l’acier et le textile, offrant ainsi près de 10 000 opportunités d’emploi aux Éthiopiens. Le salaire moyen en Éthiopie n’est que de 300 RMB (environ 50 dollars), mais les entreprises du parc industriel ont fixé le salaire minimum à 600 RMB (environ 100 dollars) et offrent à leurs employés des services de navette et trois repas par jour.

Cela permet non seulement aux Éthiopiens de gagner leur vie, mais aussi de stimuler l’ensemble de l’économie éthiopienne. La Chine a investi et construit des usines dans de nombreux autres pays, ce qui a permis d’approfondir les relations bilatérales et de favoriser le développement économique rapide de ces pays.

Conclusion

Dans l’ensemble, les principales raisons pour lesquelles ces personnes hésitent à retourner en Chine sont le faible coût de la vie et de la main-d’œuvre en Afrique, qui réduit considérablement leurs contraintes de vie. Après s’être adaptées à ce mode de vie, elles ne veulent naturellement pas retourner vivre en Chine.

Quel que soit l’endroit où l’on s’installe, l’objectif principal est de se rendre heureux et joyeux. Avec l’amélioration de notre qualité de vie, quel que soit le pays où vous vous trouvez, si vous êtes travailleur et disposé à travailler, vous en récolterez certainement les fruits.

Veuillez cliquer ici pour consulter l’article original en chinois (中国男人在非洲务工,為啥有些人不愿意回国?).

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.