Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Le Japon en quête de minerais stratégiques en Afrique

Le Japon en quête de minerais stratégiques en Afrique
Le ministre japonais de l'économie et de l'industrie, Nishimura Yasutoshi. Image via NHK.

Le ministre japonais de l’économie et de l’industrie, Nishimura Yasutoshi, est arrivé en Namibie dimanche pour la première étape d’une tournée africaine dans cinq pays, qui se concentre spécifiquement sur la sécurisation des approvisionnements en minerais critiques pour alimenter l’industrie des véhicules électriques.

M. Nishimura se rendra également en Angola, en République démocratique du Congo, en Zambie et à Madagascar dans le cadre du programme de « diplomatie des ressources » de Tokyo, qui vise à réduire la dépendance des constructeurs automobiles japonais à l’égard des fournisseurs chinois de métaux essentiels à la fabrication de batteries pour véhicules électriques.

La Chine prend cette visite personnellement, affirmant que les dernières ouvertures du Japon sur le continent visent spécifiquement à « affaiblir l’influence de la Chine en Afrique ».

POURQUOI C’EST IMPORTANT: La tournée du ministre montre que la domination de la Chine sur la chaîne d’approvisionnement en métaux pour batteries n’est pas seulement une préoccupation « occidentale », mais qu’elle préoccupe également les puissances asiatiques. Les constructeurs automobiles japonais et sud-coréens sont désireux de trouver d’autres fournisseurs, à la fois parce qu’ils ne veulent pas que la Chine ait autant d’influence sur le marché et parce qu’ils veulent s’assurer que leurs véhicules sont conformes aux nouvelles réglementations américaines en matière d’importation, qui exigent des matériaux de batterie non chinois.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.