Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

R.D. Congo: D’autres projets miniers chinois bientôt en révision

Accord signé entre Gécamines et China Molybdenum
Bâtiment de la Gécamines à Lubumbashi en République démocratique du Congo. SAMIR TOUNSI / AFP

Dans une interview accordée au Financial Times, le président du conseil d’administration de la société minière d’État congolaise Gécamines, Guy-Robert Lukama, a déclaré que d’autres projets miniers chinois pourraient faire l’objet d’une revision dans les mois à venir. 
Il a mentionné Jinchuan, les groupe Pengxin et MMG. Ces sociétés exploitent des projets de cuivre et de cobalt avec la Gecamines dans le cadre de divers accords, de joint-ventures ou de contrats d’amodiation à long terme. 

Jinchuan exploite le projet minier Ruashi, une joint-venture avec Gécamines dans laquelle elle détient 25 %, tandis que MMG, qui avait emmené la Gécamines en arbitrage international l’annnée passée, exploite le projets Kinsevere dans le cadre d’un contrat d’amodiation.  

Ces accords ont souvent fait l’objet de critique de la part de la société civile congolaise qui critiquait non seulement les conditions de leur signature mais aussi les avantages qu’ils rapportaient à la Gécamines.

Aujourd’hui le gouvernement congolais, ou du moins les autorités de la Gécamines, semblent déterminer à revoir ces accords, il n’est donc pas surprenant de voir ces contrats être passés au crible. Mais jusqu’où compte aller la Gécamines, ça reste encore à voir.

Les chinois ne sont pas les seuls dans le viseur du patron de la Gécamines qui a également mentionné le projet Kamoto du géant Suisse Glencore, qui pourrait également faire l’objet d’une révision. 

POURQUOI C’EST IMPORTANT: La tempête semble bien loin d’être passée pour les entreprises chinoises qui ont connu deux années assez mouvementées en R.D.Congo. Les autorités congolaises et le patron de la Gécamines ont rappelé qu’il ne s’agit en rien d’une chasse aux sorcières visant les chinois mais plutôt d’une remise à l’ordre dans un secteur connu pour sa mauvaise gouvernance.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.