Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

La Chine et le Japon, principaux bailleurs de fonds dans les infrastructures au Kenya

La Chine et le Japon, principaux bailleurs de fonds dans les infrastructures au Kenya
Image d'archive de la route de contournement ouest de Nairobi, construite et financée par la Chine.

La Chine et le Japon ensemble ont financé près d’un demi-milliard de dollars en infrastructures au cours de l’exercice fiscal actuel, plus que tout autre pays, selon de nouvelles données du Trésor national à Nairobi.Les prêts et subventions chinois de l’exercice 2022-2023 totalisent 245 millions de dollars, tandis que les créanciers japonais ont fourni 258 millions de dollars pour diverses routes et autres projets en cours de développement.Le rapport cite également la France (175 millions de dollars), les États-Unis (93 millions de dollars) et l’Allemagne (84 millions de dollars) comme les autres principaux bailleurs de fonds des infrastructures kényanes cette année.

Principaux projets d’infrastructure financés par le Japon et la Chine au Kenya:

  • CHINE : Construction de la rocade ouest de Nairobi (43 millions de dollars), du datacenter de Konza (30 millions de dollars) et de projets de production et de transmission d’électricité évalués à plus de 200 millions de dollars.
  • JAPON : Tokyo a promis 146 millions de dollars sur l’exercice 2022-23 dans des projets d’infrastructure dans le seul comté de Mombasa. Il s’agit notamment de la phase 2 du projet de développement routier de la zone portuaire de Mombasa (42 millions de dollars), de la construction du Mombasa Gate Bridge (80 millions de dollars) et de la zone économique spéciale de Dongo Kundu (21 millions de dollars).

Plus d’informations à lire sur le site de The Standard (en anglais)