Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Les réactions africaines à la crise de Taïwan (Mise à jour)

Les réactions africaines à la crise de Taiwan
Ambassadeur de la RDCongo en Chine. Photo : CGTN Français

La visite de Nancy Pelosi à Taïwan qui a fini par créer une tension entre la Chine, les Etats-Unis et Taïwan a suscité des réactions, globalement en faveur de la Chine, venant de plusieurs pays et notamment ceux d’Afrique.

Tous réitèrent leur attachement au principe d’une « Seule Chine » et reconnaissent la souveraineté de Pékin sur l’ile de Taiwan.

Après l’ambassadeur de la RDCongo en Chine qui avait accordé une interview à la télévision chinoise CGTN Français, voici d’autres réactions provenant des gouvernements comme des partis au pouvoir sur le continent.

1. Égypte : Essam Abdel-Aziz Sharaf, l’ancien Premier ministre égyptien, a exprimé son soutien à la Chine, en déclarant que « le consensus atteint entre la Chine et les États-Unis sur le principe d’une seule Chine doit être respecté… Tout acte visant à créer artificiellement des conflits, à raviver l’atmosphère de guerre froide et la confrontation des groupes est dangereux au vu de ce qui précède. Je suis opposé au voyage de la présidente de la chambre des représentants des États-Unis à Taïwan »

2. Soudan : Le 3 août, le ministre soudanais des Affaires étrangères Ali Sadik a publié une déclaration indiquant que le Soudan soutient le principe d’une seule Chine, estime que Taïwan est une partie inaliénable du territoire chinois et soutient les efforts de la Chine pour sauvegarder la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale.

3. Maroc : Le 3 août, Maroc Diplomatique a publié sur son site Internet le texte intégral du communiqué publié par le ministère chinois des Affaires étrangères condamnant la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Pelosi à Taïwan, en Chine.

4. Congo: Le 2 août, Jean-Claude Gakosso, ministre des affaires étrangères de la République du Congo, a déclaré que l’adhésion au principe d’une seule Chine est la politique constante de la République du Congo, le consensus général du gouvernement congolais et de tous les Congolais, et qu’il n’y a aucune ambiguïté.

5. Algérie: Le 6 août, l’ambassadeur d’Algérie a déclaré : « Taïwan est une partie inaliénable du territoire chinois, et le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légitime qui représente toute la Chine. »

6. Zimbabwe : Le parti au pouvoir, la ZANU-PF a accusé les Etats-Unis d’immixtion dans les affaires intérieures de la Chine.

7. Afrique du Sud:
– Le président de l’Assemblée nationale sud-africaine, Cedric Frolick, a exprimé sa déception à la suite de la visite de Nancy Pelosi et de la tension inutile que cela a créée entre la Chine et les Etats-Unis en ce moment où le monde est confronté à plusieurs tensions. Il a aussi réitéré l’adhésion au principe d’une Chine Unique
– Le Parti communiste sud-africain réaffirme son engagement ferme envers la politique d’une seule Chine et soutient les efforts de la Chine pour sauvegarder la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale.
– L’ambassadeur Sokrall, envoyé spécial pour les affaires de l’Asie, du Moyen-Orient et des BRICS du ministère sud-africain des Affaires étrangères, a déclaré dans une interview accordée aux médias chinois à l’occasion de la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Pelosi à Taïwan que l’Afrique du Sud adhère fermement à la politique de la Chine unique.

8. Sénégal : Samba Sy, secrétaire général du Parti indépendant du travail (PIT), le parti de la coalition au pouvoir au Sénégal, a exprimé son opposition à toute activité hostile à la République populaire de Chine dans le détroit de Taïwan, en violation flagrante de la résolution 2758 de l’Assemblée générale des Nations unies et portant atteinte au principe d’une seule Chine.

9. Zambie : Le secrétaire général par intérim du parti Zanu PF, Chirangwa, a déclaré publiquement son adhésion au principe d’une seule Chine, a insisté sur le fait que Taïwan fait partie de la République populaire de Chine et a exhorté le gouvernement américain à cesser son escalade délibérée du conflit.
Le chef du parti Zanu PF, Mumbai, a exprimé publiquement la même opinion le même jour.

10. Tanzanie: Le ministre tanzanien des Affaires étrangères et de la Coopération est-africaine, Liberata . Mulamula, a déclaré à l’ambassadeur Chen Mingjian que le gouvernement tanzanien soutenait fermement le principe d’une seule Chine.

11. Ethiopie : Le porte-parole du ministère éthiopien des affaires étrangères, Meles Alem, a déclaré que le gouvernement fédéral éthiopien continuera à soutenir fermement au principe d’une seule Chine

12. Burundi: Le secrétaire permanent du ministère des Affaires étrangères du Burundi, M. Basikako, a rencontré l’ambassadeur Zhao Jiangping et a réitéré la ferme adhésion du gouvernement Burundais à la politique d’une seule Chine.

13. Seychelles: M. Taaffe, premier secrétaire du ministère des affaires étrangères des Seychelles, a indiqué que le gouvernement seychellois soutient fermement le principe d’une seule Chine.

14. Maurice: Le Premier ministre mauricien, M. Jugnauth, et le ministre des Affaires étrangères, M. Ghanu, ont réaffirmé leur adhésion au principe d’une seule Chine lors de leurs rencontres respectives avec Xu Jinghu, représentant spécial du gouvernement chinois pour les affaires africaines.

15. São Tomé & Principé: le gouvernement de Sao Tomé-et-Principe a publié une déclaration sur son site Internet officiel réaffirmant son adhésion au principe d’une seule Chine.
Le Mouvement pour la libération sociale et la démocratie (MLCSD), parti au pouvoir, le Parti d’action démocratique indépendante (DIA) et le Mouvement des forces démocratiques pour le changement (MDC)-Parti de l’Union libérale (MDC-LUP) de Sao Paulo ont déclaré que la visite de Mme Pelosi à Taïwan était une provocation très dangereuse et ouverte.

16. Niger : le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération du Niger a publié un communiqué dans le Sahel, le journal officiel du pays, réitérant le soutien du Niger au principe d’une seule Chine.

17. Djibouti: À l’issue de la rencontre le chef de la diplomatie djiboutienne et l’ambassadeur de Chine à Djibouti Hu Bin, le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale de Djibouti a publié une déclaration sur son site officiel soutenant le principe d’une seule Chine.

18. Sierra Leone: Le vice-président de la Sierra Leone, M. Jallow, réitère son soutien à la politique d’une seule Chine après sa rencontre avec le chargé d’affaires de l’ambassade en Sierra Leone, M. Li Xiaoyong.

19. Guinée équatoriale: Le vice-président de la Guinée équatoriale, M. Mangue, a publié deux messages sur son compte Twitter pour réitérer son adhésion au principe d’une seule Chine.

20. Mali : Lors d’une rencontre avec l’ambassadeur au Mali Chen Zhihong, le Premier ministre de transition Maiga a exprimé le soutien inconditionnel et ferme de son gouvernement au principe d’une seule Chine.