Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Lin Song Tian critique la diplomatie américaine en Afrique

Lin songtian critique l'engagement américain en Afrique

Dans une tribune publiée dans le Global Times, quotidien affilié au parti communiste chinois, ancien ambassadeur de Chine en Afrique du Sud et président de « l’Association du peuple chinois pour l’amitié avec les pays étrangers », Lin Song Tian règle ses comptes à l’administration américaine qu’il estime incapable d’aider efficacement l’Afrique.

Dans une approche comparative, Lin compare l’engagement américain et chinois sur le continent. 

Il commence par reprocher aux USA leur attitude « belliqueuse sur fond de mentalité de guerre froide où tout est perçu comme une rivalité entre des blocs idéologiques. »

L’accusation est commune et récurrente de la part de la diplomatie chinoise envers les Etats-Unis. C’est un discours que l’on retrouve facilement chez presque tous les diplomates chinois en Afrique lorsqu’ils parlent des États-Unis.

Après avoir contesté les cadres de coopération US-Afrique qu’il a jugé inefficace et présenté comme «outil politique permettant aux États-Unis de faire pression sur les pays africains.», Il a critiqué les capacités financières et économiques américaines à intervenir efficacement en Afrique. 

« Selon un rapport publié par le Consortium pour les infrastructures en Afrique en 2018, les estimations des besoins de financement de l’Afrique pour les investissements annuels dans les infrastructures varient entre 130 et 170 milliards de dollars. Dans son rapport 2021 Report Card for America’s Infrastructure, l’American Society of Civil Engineers a déclaré que les États-Unis sont confrontés à eux seuls à des besoins en infrastructures de 2,59 billions de dollars sur 10 ans, ce qui signifie un déficit de financement de 259 milliards de dollars par an. Alors que leur demande intérieure n’est pas encore satisfaite, comment les États-Unis peuvent-ils répondre aux besoins urgents de l’Afrique ? » 

Et finalement, il a conclu sa tribune en mettant en avant sur les effets positifs de la coopération chinoise en Afrique. 

Sa tribune intervient alors que le chef du Département américain, Antony Blinken s’apprête à faire une tournée sur le continent qui le conduira notamment en R.D.Congo où la présence massive chinoise dans le secteur des minerais cle que sont le Cobalt et le lithium inquiète plusieurs à Washington.

Vous pourrez lire toute l’interview ici sur Global Times (en anglais)

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.