Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

« Nous sommes dégoûtés et profondément blessés” déclare le ministre des Affaires étrangères du Malawi

Suite à une enquête de BBC Afrique, les ministres malawites ont condamné la pratique qui consiste à utiliser de jeunes enfants pour produire des vidéos hautement abusives qui sont ensuite vendues sur les plateformes de réseaux sociaux chinois.

« Nous nous sentons dégoûtés, méprisés et profondément peinés », a déclaré la ministre des affaires étrangères, Nancy Tembo, lors d’un point de presse lundi à Lilongwe.

Les sentiments de Tembo ont été repris par sa collègue, Patricia Kaliati, ministre du genre, de l’enfance et de la protection sociale, qui a déclaré que la pratique consistant à chorégraphier de jeunes enfants malawites pour qu’ils disent des choses dégradantes en chinois est une « insulte aux enfants malawites et à la nation » et que le « gouvernement ne tolérera pas les abus contre les enfants ».

Le documentaire de la BBC intitulé « Racisme à vendre » a mis en lumière une pratique bien établie consistant à produire des « vidéos de voeux » dans lesquelles des personnes vivant dans des pays pauvres d’Afrique, d’Europe centrale et d’ailleurs tiennent des propos dans un mandarin approximatif et brandissent des pancartes en chinois pour des clients en Chine qui paient 15 à 30 dollars pour chaque clip.

Beaucoup de ces vidéos sont tout à fait anodines – vœux d’anniversaire, messages de vacances, etc… mais beaucoup d’autres ne le sont pas.

Runako Celina, journaliste de la BBC et fondatrice de la communauté en ligne BlackLivity China, et son collègue Henry Mhango se sont rendus au Malawi pour l’enquête afin d’identifier les personnes prétendument responsables de la création de vidéos hautement exploitantes et avilissantes comprenant des phrases comme « Je suis un monstre noir (黑鬼), mon QI est faible« .

Ils ont également découvert des informations selon lesquelles les producteurs chinois de ces vidéos auraient physiquement abusé de certains enfants.

Plus d’informations sur la réponse du Malawi au « Racisme à vendre ».

  • ENQUÊTE : Le service de police du Malawi a annoncé qu’une enquête était en cours sur le Chinois identifié dans le documentaire comme Lu Ke pour avoir exploité des enfants pour réaliser des vidéos offensantes. (MALAWI VOICE)
  • BACKLASH : Au moins une ONG malawite appelle à contrôler tous les ressortissants chinois dans le pays pour vérifier leur statut d’immigration. L’inquiétude, selon le groupe démocratique CDEDI, est que « certains ressortissants chinois pourraient séjourner illégalement dans le pays et se livrer à des activités criminelles. » (MALAWI 24)


LECTURE ET VIDEOS RECOMMANDÉES :

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.