Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Huawei tente de se relancer en Afrique du Sud

La dernière ligne de la série HONOR 70 de la société basée à Shenzhen qui était autrefois une unité du géant des télécommunications Huawei. Image via HONOR.

HONOR, la marque de smartphones haut de gamme de Huawei, désormais indépendante, qui a été créée en 2020 en réponse aux sanctions paralysantes imposées par les États-Unis, se tourne désormais vers le marché sud-africain de la téléphonie mobile.

La société a déclaré qu’elle a investi massivement pour développer la notoriété de la marque en Afrique du Sud et qu’elle vise à s’emparer de 10 % du marché au cours de la première année de lancement et de 30 % au cours des trois prochaines années.

Cela ne sera pas facile étant donné la densité et la compétitivité du secteur des appareils mobiles en Afrique du Sud, avec des acteurs majeurs comme Samsung, Xiaomi, Oppo, et même Huawei, l’ancienne société mère de HONOR, qui s’affrontent tous.

HONOR et d’autres marques sont également confrontées à des contraintes de chaîne d’approvisionnement, les délais d’expédition depuis la Chine pouvant désormais atteindre 3 à 4 semaines.

Plus d’informations sur cette histoire sur le site de Fin24. (en Anglais)

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.