Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Une cour de justice Kenyane ordonne la publication du contrat du chemin de fer Mombassa-Nairobi

La chute du shilling augmente le coût de la dette kenyane
Le chemin de fer Mombassa- Nairobi TONY KARUMBA / AFP

Après plusieurs mois de bataille judiciaire, la société civile kenyane a finalement obtenu gain de cause devant la plus haute instance judiciaire de Mombasa.

Khelef Khalifa et Ms Wanjiru Gikonyodu, deux activistes de la société civile, avaient assigné les autorités Kenyanes devant la cour de Mombassa pour obtenir la publication des détails du contrat du chemin de fer Mombassa-Nairobi financé par la China Eximbank.  

Les autorités kenyanes s’étaient toujours refugiées derrière soit des contraintes de sécurité nationale soit des obligations contractuelles de confidentialité pour justifier la non-publication de ces contrats.

« Le SGR est le plus grand et plus coûteux projet d’infrastructure jamais construit dans le pays, mais en dépit de cette dépense extraordinaire de fonds publics, le projet a été entrepris dans la controverse et le secret depuis son lancement. » ont soutenu les deux activistes.

La publication de ces contrats était devenue un enjeu de gouvernance et de transparence. Ce d’autant plus que le rapport de l’auditeur général du Kenya en 2018, laissait entendre – faussement – que le port de Mombassa était en danger de saisie en cas de non-remboursement du prêt.

Dans sa décision, la court a rappelé qu’aucune disposition contractuelle n’était au dessus de la constution kenyane.

Ainsi, cette décision revêt une importance symbolique car elle renforce la force du droit sur les questions de gouvernance et dynamise davantage la société civile kenyane dans son rôle de chien de garde de la gouvernance.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.