Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

La surprenante visite de l’ambassadeur de Chine en R.D.Congo à Moise Katumbi

L'ambassadeur chinois Zhu Jing lors de sa visite à Moise Katumbi/ Credit :Compte twitter du parti Ensemble pour la République.

Lors de sa tournée dans les provinces de la région du Grand Katanga le week-end dernier, L’ambassadeur de Chine en R.D.Congo, Zhu Jing, a rendu visite à l’homme politique congolais et patron du club de football TP Mazembe, Moise Katumbi. Ce dernier lui a fait visiter sa ferme, ses usines et ainsi que le siège de son parti politique « Ensemble pour la République » à Lubumbashi, où Zhu Jing a apposé quelques mots dans le livre des souvenirs.

Devant les caméras, l’ambassadeur Zhu a présenté Moise Katumbi comme « un viel ami de la Chine et un initiateur de beaucoup de grands projets de coopération entre la Chine et la RDC, particulièrement ici dans la région du Grand Katanga« . Un commentaire qui fait certainement référence à l’époque où Katumbi, ancien allié du président Kabila, était gouverneur de la riche province du Katanga de 2007 à 2015. Période durant laquelle de gros investissements chinois dans le secteur minier ont eu lieu.

La ferme de Katumbi n’est pas étrangère à la visite quelque peu régulière des ambassadeurs accrédités et autres diplomates de passage en République Démocratique du Congo. Cependant celle de l’ambassadeur de Chine surprend et interpelle à deux égards :

  • Relations avec Felix Tshisekedi : Bien que membre de la coalition au pouvoir du président Felix Tshisekedi, les relations entre Katumbi et Tshisekedi se sont détériorées à la suite des tensions autour de la désignation des membres de la commission électorale et des ambitions affichées de Katumbi pour la présidentielle de 2023.
  • Pratiques chinoises : Dans son engagement avec les pays africains, la Chine interagit avec les régimes et les partis au pouvoir. Elle ne s’expose pas avec les « adversaires du pouvoir ». Et c’est en cela que la visite publique de Zhu à Katumbi surprend donc plus d’un, surtout au regard des relations tendues entre Katumbi et Tshisekedi.

En effectuant cette visite, Zhu prend le risque de briser la perception de neutralité affichée de Pékin en suscitant des interrogations et spéculations de la part des autorités congolaises autour de cette visite. Et ce d’autant plus qu’elle intervient dans un contexte de tension entre le groupe minier Chinois Molybdenum et les autorités congolaises sur les questions des réserves de la mine de Tenke Fungurume Mining qu’il gère et les redevances dues à l’Etat congolais.

Ou bien, s’agirait-il d’un message intentionnellement lancé aux autorités congolaises?

Pour une perspective différente sur cette question, veuillez lire l’analyse de Eric Olander, rédacteur en chef du China Africa Project (en Anglais).

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.