Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Le Chinois Norin Mining va acquérir le projet cupro-cobaltifère de Chemaf en R.D. Congo

Gecamines refus vente Chemaf Norin Mining
Photo Chemaf

Norin Mining, filiale de l’entreprise publique chinoise Norinco, va acquérir le projet minier de Chemical of Africa (Chemaf), propriété d’un homme d’affaire indien, en République démocratique du Congo. L’acquisition fait suite à la mise en vente par Chemaf, depuis septembre 2023, qui ne parvenait pas à développer son projet minier à cause de la baisse des prix du cobalt sur le marché international.

Après avoir acquis un 600 millions de dollars USD de la part du courtier Trafigura, Chemaf espérait développer ses projets Etoile et Mutoshi afin d’accroitre sa production de cuivre et de cobalt. Les ambitions de l’entreprise ont été stoppées nette par des cours de cobalt en constante baisse – merci Pékin – obligeant ainsi la vente.

Avec cette acquisition, la Chine renforce sa présence dans le cuivre et cobalt congolais alors que les Etats-Unis et l’Europe tentent de mettre en place des alternatives aux chaines d’approvisionnement des minerais critiques dominées par la Chine. En 2023, l’entreprise Chemaf avait produit près de 26.000 tonnes de cuivre métal et 1.500 tonnes de cobalt métal.

En pleine expansion de ses projets Etoile et Mutoshi, Chemaf Resources et ses filiales ont cumulé une dette d’environ 690 millions de dollars, dont environ 510 millions de dollars ont été prélevés sur un prêt arrangé par Trafigura en 2022.

La société disposait d’un plan de développement des ressources et des réserves pour prolonger la durée de vie de la mine à plus de 25 ans et prévoit de construire deux usines de traitement de cuivre et cobalt. 

À l’annonce de la vente, Chemaf espérait obtenir 1 milliards de dollars du nouvel acquéreur afin de couvrir ses dettes. Le montant d’achat de Norin Mining n’a été révélé, cependant Chemaf annonce que cela lui permettra de couvrir ses dettes et répondre à ses obligations.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: La mise en vente de Chemaf aurait pu être une opportunité pour des entreprises américaines ou européennes d’acquérir un projet minier en RDC en plein milieu des tensions géopolitiques entre la Chine et les occidentaux. Cependant, elles ne semblent pas avoir exprimé un intérêt particulier à acquérir le projet. Les prix à la baisse du cobalt n’ont certainement pas facilité la mobilisation des fonds nécessaires à l’achat.

La Chine qui contribue à maintenir les prix au plus bas, empêche non seulement le lancement de nouveaux projets concurrents, mais aussi met en difficulté des petits acteurs comme Chemaf, les exposant ainsi à des acquisitions par des entreprises chinoises.

Si les Etats-Unis et l’UE sont veulent réellement développer des chaines d’approvisionnement alternatives, il leur faudra, au delà du corridor de Lobito, qui n’est qu’un projet de transport, acquérir des projets miniers.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.